En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Jérôme Hamon, 43 ans, est aujourd'hui le premier homme à avoir bénéficié d'une seconde greffe de visage.

Un patient bénéficie d'une seconde greffe de visage après le rejet du premier greffon

 

Jérôme Hamon s'est fait greffer un visage complet en 2010. Après un rejet 6 ans plus tard, il a bénéficié en début d'année d'une nouvelle greffe : une première mondiale.

Après avoir été le premier à recevoir une greffe totale de visage en 2010, Jérôme Hamon, 43 ans, est aujourd'hui le premier homme à avoir bénéficié d'une seconde greffe de visage. Cette prouesse médicale a été réalisée par l'équipe du Pr Laurent Lantieri, à l'hôpital européen Georges-Pompidou. "Cette nouvelle greffe, dont les détails techniques et immunologiques feront l'objet d'une publication scientifique, permet de répondre aux questions de risque et de bénéfice à long terme ", explique l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

UN REJET CAUSÉ PAR DES ANTIBIOTIQUES

Jérôme est atteint de la maladie de Von Recklinghausen, ou neurofibromatose de type 1, une maladie génétique qui a complètement déformé son visage. En 2010, il bénéficie d'une greffe de visage également réalisé par le Pr Laurent Lantieri, mais cette fois-ci à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil. Tout se passe bien, jusqu'à ce que la prise d'antibiotique, pour soigner un rhume, interfère avec son traitement immunodépresseur.

En 2016, Jérôme commence à développer des signes de rejet chronique, son visage se dégrade. À l'été 2017, alors qu'il présente des signes de nécroses, les médecins décident de lui retirer sa greffe de toute urgence. Il patientera 3 mois à l'hôpital Georges-Pompidou en réanimation, sans pouvoir entendre, voir ou parler, le temps que l'Agence de la biomédecine signale un donneur compatible. Durant ce laps de temps, Jérôme Hamon subit un lourd traitement afin d'éliminer les anticorps qu'il a développés contre son premier greffon et de remettre son système immunitaire au repos.

L'HOMME AUX TROIS VISAGES SE PORTE BIEN

Opéré de nouveau le 15 janvier, le donneur est un jeune homme de 22 ans décédé à plusieurs centaines de kilomètres de Paris. Pour le transport, le greffon a été plongé dans un soluté classique mais a, en plus, bénéficié des propriétés de l'hémoglobine de ver marin pour garantir l'oxygénation des tissus.

Le patient est resté à l'hôpital 3 mois et est sur le point de sortir. Une aide psychologique, ainsi qu'une rééducation orthophonique se poursuivront pendant encore de nombreux mois. Après avoir traversé tant d'épreuve, Jérôme Hamon n'en a pourtant pas perdu son humour : « J'ai 43 ans, le donneur avait 22 ans, donc j'ai rajeuni de 22 ans", confie-t-il à BFMTV.

Santé du Monde