En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Manger plus tôt dans la journée pourrait réduire le risque de diabète et abaisser la pression artérielle

Manger plus tôt dans la journée pourrait réduire le risque de diabète et abaisser la pression artérielle

 

Et si changer l’heure de vos repas pouvait améliorer votre santé de manière significative ? Pour la première fois, une étude  vient de démontrer que l’heure des repas était aussi importante que ce que nous mangeons.

Une équipe de chercheur de l'Université d’Alabama à Birmingham (UAB) a recruté un groupe d'hommes en surpoids, tous presque diabétiques, pour participer à une étude contrôlée de 10 semaines. La moitié du groupe a mangé trois repas par jour sur une période de six heures se commençant vers 8 h 30 et se terminant avant 15 h ( ils ont donc jeûné 18 heures par jour). L'autre moitié a mangé trois repas sur une période classique de 12 heures. Les groupes ont échangé leur régime alimentaire à la fin des cinq premières semaines.

À la fin de l'étude, la prise des repas sur six heures à mit en évidence trois bénéfices pour la santé :

Tout d'abord, la sensibilité à l'insuline des participants a augmenté, ce qui a permis un meilleur contrôle de leur glycémie (l'insuline est l'hormone qui contrôle la glycémie, la sensibilité réduite à l'insuline est une caractéristique du prédiabète et du diabète). 
Leur tension artérielle s'est également améliorée, tout comme s'ils avaient pris une dose moyenne de médicaments contre la pression artérielle. 
En fin leur appétit a été réduit (un résultat paradoxal considérant le nombre d'heures par jour où ils ne mangeaient pas, mais prévisibles de par la stabilisation de leur glycémie).

Les chercheurs pensent que les résultats obtenu proviennent de l'alignement de l’heure des repas avec les rythmes circadiens naturels.

"Manger tard le soir est mauvais pour votre métabolisme", a déclaré Courtney Petersen, auteur principal de l'étude, professeur adjoint au Département des sciences de la nutrition de l'UAB. « Nos corps sont optimisés pour faire certaines choses à certains moments de la journée, et manger en harmonie avec nos rythmes circadiens semble améliorer notre santé de plusieurs façons. »

«La capacité de notre organisme à contrôler notre glycémie est meilleure le matin que l'après-midi et le soir», a ajouté Petersen, «il est donc logique de manger la plupart de nos aliments le matin et en début d'après-midi. »

Manger plus tôt dans la journée pourrait réduire le risque de diabète et abaisser la pression artérielle

Et si changer l’heure de vos repas pouvait améliorer votre santé de manière significative ? Pour la première fois, une étude  vient de démontrer que l’heure des repas était aussi importante que ce que nous mangeons.

Une équipe de chercheur de l'Université d’Alabama à Birmingham (UAB) a recruté un groupe d'hommes en surpoids, tous presque diabétiques, pour participer à une étude contrôlée de 10 semaines. La moitié du groupe a mangé trois repas par jour sur une période de six heures se commençant vers 8 h 30 et se terminant avant 15 h ( ils ont donc jeûné 18 heures par jour). L'autre moitié a mangé trois repas sur une période classique de 12 heures. Les groupes ont échangé leur régime alimentaire à la fin des cinq premières semaines.

À la fin de l'étude, la prise des repas sur six heures à mit en évidence trois bénéfices pour la santé :

Tout d'abord, la sensibilité à l'insuline des participants a augmenté, ce qui a permis un meilleur contrôle de leur glycémie (l'insuline est l'hormone qui contrôle la glycémie, la sensibilité réduite à l'insuline est une caractéristique du prédiabète et du diabète). 
Leur tension artérielle s'est également améliorée, tout comme s'ils avaient pris une dose moyenne de médicaments contre la pression artérielle. 
En fin leur appétit a été réduit (un résultat paradoxal considérant le nombre d'heures par jour où ils ne mangeaient pas, mais prévisibles de par la stabilisation de leur glycémie).

Les chercheurs pensent que les résultats obtenu proviennent de l'alignement de l’heure des repas avec les rythmes circadiens naturels.

"Manger tard le soir est mauvais pour votre métabolisme", a déclaré Courtney Petersen, auteur principal de l'étude, professeur adjoint au Département des sciences de la nutrition de l'UAB. « Nos corps sont optimisés pour faire certaines choses à certains moments de la journée, et manger en harmonie avec nos rythmes circadiens semble améliorer notre santé de plusieurs façons. »

«La capacité de notre organisme à contrôler notre glycémie est meilleure le matin que l'après-midi et le soir», a ajouté Petersen, «il est donc logique de manger la plupart de nos aliments le matin et en début d'après-midi. »

Santé du Monde