En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

10 façons naturelles d'augmenter la quantité d'œstrogène dans votre corps

L'œstrogène et la progestérone sont deux hormones sexuelles majeures du corps humain. L'œstrogène est l'hormone responsable des caractéristiques sexuelles et des capacités de reproduction des femmes. La progestérone est l'hormone qui joue un rôle de soutien dans le cycle menstruel et la grossesse.

Lorsque vous avez de faibles niveaux d'œstrogènes et de progestérone, comme lors de la ménopause, cela peut affecter négativement votre humeur, votre désir sexuel, votre santé osseuse, etc.

Dans cet article, nous allons explorer 10 façons de stimuler naturellement la production d’œstrogène dans votre corps, et de déterminer lorsqu'il est temps de consulter un médecin pour une faible teneur en œstrogène.

 Bon nombre de ces remèdes favorisent directement la création d'œstrogènes ou reproduisent l'activité des œstrogènes dans le corps.

Aliments

1. Le soja

Le soja et ses produits, tels que le tofu et le miso, sont une excellente source dephytoestrogènes . Les phytoestrogènes imitent l'œstrogène dans l'organisme en se liant aux récepteurs de l'œstrogène.

Dans une étude sur le soja et les patients atteints du cancer du sein, les chercheurs ont découvert qu'un apport élevé en soja était associé à un risque moins élevé de décès par cancer du sein. Cela peut être dû aux avantages des phytoestrogènes comme les œstrogènes.

2. Graines de lin

Les graines de lin contiennent également de grandes quantités de phytoestrogènes. Les principaux phytoestrogènes du lin sont appelés lignanes et sont bénéfiques pour le métabolisme des œstrogènes.

Un étude sur les animaux  a démontré qu'un régime alimentaire riche en graines de lin était capable de réduire la gravité et la fréquence du cancer de l'ovaire chez les poules. Plus de recherche sur le genre humain est encore nécessaire.

3. Graines de sésame

Les graines de sésame sont une autre source alimentaire de phytoestrogènes. Un autre étude sur les animaux  a étudié l'impact des huiles de soja et de sésame sur les rats déficients en œstrogènes.

Les chercheurs ont découvert qu'un régime alimentaire de 2 mois complété par ces huiles pouvait améliorer les indicateurs de santé des os. Cette recherche suggère un effet positif semblable à l'œstrogène des graines de sésame et de soja, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires.

Vitamines et minéraux

4. Vitamines B

Les vitamines B jouent un rôle important dans la création et l'activation de l'œstrogène dans le corps. De faibles niveaux de ces vitamines peuvent entraîner une réduction des niveaux d'œstrogènes.

Dans cette étude, les chercheurs ont comparé les niveaux de certaines vitamines B au risque de cancer du sein chez les femmes non ménopausées. Les résultats ont indiqué que des niveaux plus élevés de vitamines B-2 et B-6 étaient associés à un risque moins élevé de cancer du sein, ce qui pourrait être dû à l'impact de ces vitamines sur le métabolisme de l'œstrogène.

5. Vitamine D

La vitamine D fonctionne comme une hormone dans le corps. Une étude a mis en évidence que la vitamine D et l'œstrogène agissent ensemble pour réduire le risque de maladie cardiovasculaire.

Le lien entre ces hormones est dû au rôle que joue la vitamine D dans la synthèse des œstrogènes. Cela indique un avantage potentiel de la supplémentation en vitamine D dans les faibles niveaux d'oestrogène.

6. Bore

Le bore est un oligo-élément qui joue divers rôles dans le corps. Il a été étudié pour ses avantages positifs sur la réduction du risque de certains types de cancer. Le bore est également nécessaire au métabolisme des hormones sexuelles, la testostérone et les œstrogènes.

Les chercheurs pensent que le bore influence les récepteurs d’œstrogènes en permettant au corps d’utiliser plus facilement l’œstrogène disponible.

7. DHEA

La DHEA , ou déhydroépiandrostérone, est une hormone naturelle qui peut être convertie en œstrogène et en testostérone. Dans le corps,la DHEA  est tout d'abord convertie en androgènes, puis en estrogènes.

On a également constaté que la DHEA pouvait offrir des avantages similaires à l’estrogène dans le corps.

Suppléments à base de plantes

8. Huile d'onagre

 

L’huile d’onagre (EPO) est un remède traditionnel à base de plantes qui contient une forte teneur en acides gras oméga-6, ce qui en fait un complément très apprécié dans des cas tels que le syndrome prémenstruel et la ménopause. Il y a très peu de recherches récentes sur les avantages de l'huile d'onagre sur la production d'œstrogène.

Cependant, une étude a constaté que sur plus de 2 200 femmes qui utilisaient de l’huile d’onagre après l'arrêt du traitement hormonal substitutif, 889 ont déclaré que cette huile était utile pour contrôler les symptômes de la baisse du taux d'œstrogènes pendant la ménopause.

9. Trèfle rouge

Le trèfle rouge est un supplément à base de plantes contenant  des composés végétaux appelés isoflavones qui peuvent agir comme des œstrogènes dans le corps. Ces isoflavones comprennent:

  • biochanine A
  • formononétine
  • génistéine
  • daidzein

Une étude a examiné l'impact du trèfle rouge sur les bouffées de chaleur et les taux d'hormones chez les femmes. Les chercheurs ont découvert quatre études montrant une augmentation significative du taux d'œstrogènes avec des suppléments de trèfle rouge.

10. Dong quai

Dong quai est un médicament traditionnel chinois couramment utilisé pour traiter les symptômes de la ménopause. Comme les autres suppléments à base de plantes ci-dessus, dong quai contient des composés qui fonctionnent comme des phytoestrogènes.

Dans une étude, les chercheurs ont découvert deux composés possibles du dong quai qui présentent une activité œstrogénique.

Façons de stimuler la progestérone naturellement

Dans de nombreux cas, si vous avez une faible teneur en œstrogènes, vous pouvez également avoir une faible teneur en progestérone. Ceci est particulièrement courant pendant la ménopause, lorsque la plupart des hormones féminines chutent de manière drastique.

La progestérone est le plus souvent stimulée par les crèmes et les médicaments, mais certains peuvent préférer une approche plus naturelle.

Un moyen possible de stimuler la progestérone est de prendre des suppléments à base de plantes. Une étude a constaté que le gattilier était capable d’augmenter les niveaux de progestérone à mi-cycle.

Cependant, tous les suppléments à base de plantes ne sont pas efficaces pour stimuler la progestérone. Une autre étude a découvert que plusieurs suppléments de phytothérapie chinoise abaissaient réellement les niveaux de progestérone.

Un régime alimentaire et un mode de vie sains constituent un meilleur moyen d'élever naturellement les niveaux de progestérone. Une alimentation variée peut fournir au corps les nutriments nécessaires au métabolisme de la progestérone.

Cela inclut des aliments tels que les légumes crucifères, les noix et les grains entiers. Garder un poids de forme, respecter une durée de sommeil  et gérer le stress peuvent également aider à maintenir l'équilibre hormonal.

Si ces méthodes naturelles ne suffisent pas

Les interventions naturelles pourraient ne pas être efficaces pour tout le monde. Certaines personnes sont extrêmement sensibles aux symptômes de la faible teneur en œstrogène, notamment:

  • les bouffées de chaleur
  • sautes d'humeur
  • sexe douloureux
  • une dépression

Lorsque ces symptômes interfèrent avec la vie quotidienne et que les méthodes naturelles ne vous aident pas, des traitements médicaux sont disponibles.

Le traitement hormonal substitutif est un traitement courant de la ménopause. Il consiste à remplacer l'œstrogène et la progestérone par:

  • patchs
  •  pilules
  • crèmes
  • ovules vaginaux

Les risques du traitement hormonal substitutif incluent un risque accru de:

  • caillots sanguins
  • maladie cardiovasculaire
  • accident vasculaire cérébral
  • cancer du sein

Précautions

Une trop grande quantité d'œstrogènes, également appelée dominance d'œstrogènes , peut être causée par divers facteurs. Certaines femmes produisent naturellement plus d'œstrogènes que de progestérone. La supplémentation en œstrogène peut également causer ce type de déséquilibre hormonal.

Les symptômes de l'œstrogène élevé chez les femmes incluent:

  • ballonnements
  • règles irrégulières
  • sautes d'humeur
  • anxiété
  • problèmes de mémoire

Les hommes peuvent également éprouver une dominance en œstrogènes, qui se présente sous forme de gynécomastie, de dysfonctionnement érectile et d'infertilité.

Si vous commencez à ressentir l'un de ces symptômes après avoir pris des suppléments d'œstrogènes naturels, cela peut être dû à une consommation excessive d'œstrogènes.

Quand consulter un médecin ?

Si les remèdes naturels n’aident pas vos symptômes de faible taux d’œstrogène ou de progestérone, il est peut-être temps de consulter un médecin. Vous pouvez discuter avec lui d'autres alternatives, telles que l'hormonothérapie substitutive.

Vous pouvez également explorer d’autres modifications du régime alimentaire et du mode de vie susceptibles de contribuer à réduire les symptômes associés à un faible taux d’œstrogènes.

Certains suppléments à base de plantes ne doivent pas être pris avec d’autres médicaments, demandez donc à votre médecin avant de commencer ces suppléments si vous prenez  déjà des médicaments .

Si vous remarquez des effets indésirables après avoir commencé à prendre des suppléments à base de plantes pour une faible teneur en œstrogène, consultez immédiatement un médecin.

Conclusion

L'œstrogène et la progestérone sont des hormones sexuelles importantes, en particulier  chez la femme. De faibles taux d'œstrogène et de progestérone sont généralement causés par la ménopause ou d'autres problèmes de santé.

Les aliments , les vitamines et les minéraux, ainsi que les suppléments à base de plantes sont tous des moyens naturels de stimuler la production d’œstrogène .

Si les méthodes naturelles ne suffisent pas pour augmenter vos taux d'œstrogènes, consultez votre médecin pour discuter d'autres options de traitement, telles que le traitement hormonal substitutif.

 

Santé du Monde