En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

L'oxytocine, une hormone de l'attachement pourrait permettre de perdre du poids.

 

L'amour ferait maigrir


L'oxytocine, une hormone de l'attachement pourrait permettre de perdre du poids.

L'oxytocine est souvent appelée "l'hormone de l'amour". Cette hormone dont on ne connaît pas encore toutes les fonctions joue un rôle important lors de l'accouchement en provoquant des contractions utérines. Elle jouerait également un rôle fondamental dans les interactions sociales et on la considère comme responsable du sentiment d'empathie, d'attachement à un partenaire et de confiance. Plusieurs études ont mis en évidence que la production d'oxytocine augmentait lors des relations intimes et sexuelles chez l'homme.

Dans une nouvelle étude présentée hier à un meeting annuel d'endocrinologie à Houston aux Etats-Unis, des chercheurs ont exposé comment cette hormone pouvait faire maigrir. En utilisant un modèle animal (des souris) préalablement rendues obèses, ils ont observé l'impact d'injections d'oxytocine sur le poids et l'état de santé.

L'expérience montre que l'oxytocine diminue l'appétit chez les rongeurs et influence positivement leur physique. En effet, les animaux qui ont reçu les injections ont moins mangé et ont perdu du poids, principalement de la graisse viscérale, une graisse particulièrement mauvaise pour la santé cardiovasculaire, située au niveau du ventre, autour des organes internes. De plus le traitement a amélioré la tolérance au glucose, ce qui pourrait diminuer le risque de diabète. Pour finir les chercheurs soulignent que l'oxytocine ne semble pas avoir d'effet secondaire notable : en particulier aucun effet cardiovasculaire ou psychiatrique n'a été constaté. Ils espèrent réussir ainsi à développer un nouveau traitement contre l'obésité.

En attendant, trouver l'amour est peut-être un bon moyen de garder la ligne.

Santé du Monde