En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

La chirurgie esthétique des paupières ou blépharoplastie. Par le Dr Vladimir Mitz

La chirurgie esthétique des paupières ou blépharoplastie.
 

La chirurgie esthétique des paupières ou blépharoplastie reste une des opérations le plus gratifiante dans le domaine de la chirurgie esthétique.
En générale des patients se font opérer à l’âge adulte : après quarante ans, mais dans certain cas il existe des poches sous les yeux ou des anomalies tel un ptôsis de la paupière supérieure, qui peuvent entrainer une demande opératoire beaucoup plus tôt.


Dés qu’il y une gêne, qui est authentifiée par une consultation chirurgicale spécialisée, une opération peut être proposée.
Les contre-indications à cette opération sont très peu nombreuse : une  maladie grave, comme une atteinte oculaire au niveau de la rétine, ou les troubles sérieux le la vue.
L’anesthésie est en général locale potentialisée, c’est à dire une anesthésie par piqûre locale, mais on supprime la sensation de la piqure par une petite anesthésie générale momentanée, en intraveineuse.
Les résultats sont excellents, avec très peu complications, à condition que l’opération soit faite par un chirurgien habituée spécialiste, avec une certaine expérience.
Par contre il faut s’avoir que la chirurgie des paupières ne corrige absolument pas les rides de la patte d’oie, pour lesquelles il faut un traitement différent par des injections de toxine botulique.


On postopératoire, il n’y a pas de douleurs importantes, il suffit de mette des gouttes dans les yeux.
Cette une intervention qui se fait en ambulatoire, ne nécessitant pas d’hospitalisation, il n’y a pas de pansements à la sortie.
Il vaut mieux prévoir de s’arrêter une petite semaine en postopératoire, notamment si vous avez tendance faire des bleus («  ecchymoses »). C’est difficile de prévenir apparition des bleus car nous ne disposons pas de traitement particulièrement efficace, mis à par les anti- vitamines k ou des traitements homéopathiques (ARNICA) qui n’ont pas encore fait toutes leurs preuves.


On peut se montrer en public une quinzaine de jours après l’opération sans que l’on devine qu’une opération a été effectuée, car les fils sont retirés entre le quatrième ou septième jour.
Le sport peut être repris des la troisième semaine de façon intensive, mais souvent les patientes recommencent plus tôt des activités sportives douces.
Le résultat est stable au bout de six semaines, au maximum entre deux et quatre mois après opération. Un peut plus tard chez les patientes dont les yeux sont bleus car la cicatrice, un peu rosée, peut s’apercevoir un peu plus longtemps.


Dans mon expérience une quinzaine d’années s’écoule entre la première opération et la nécessité de refaire un geste chirurgical au niveau des paupières.
Dans certain cas où la peau des paupières supérieures descend et gêne la vision, ou bien quand il si existe un ptôsis important, ou lors  qu’il existe des véritable lipomes graisseux au niveau des paupières inferieures, une prise en charge partielle par la Sécurité Sociale peut être demandée.

 

Par le Dr Vladimir Mitz  

Santé du Monde