En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Nicotine : le vrai et le faux !

Nicotine : démêlez le vrai du faux !

 

La nicotine fait maigrir.
La nicotine favorise, en partie, le cancer du poumon.
Les fumeurs boivent plus de café que les autres, à cause de la nicotine.
La nicotine est responsable de la dépendance.
Les substituts nicotiniques sont aussi dangereux que les cigarettes puisqu'ils apportent de la nicotine.
Il existe aussi un risque de dépendance avec les substituts nicotiniques.
La nicotine diminue le taux d'estrogènes (hormones féminines) et avance ainsi l'âge de la ménopause.
La nicotine diminue la pression artérielle.
À l'arrêt du tabac, le manque de nicotine constipe.

La nicotine fait maigrir.

C'est vrai !

La nicotine augmente la dépense énergique (200 kcal). De plus, elle inhibe la sécrétion d'insuline, ce qui augmente la glycémie et produit un effet coupe-faim.

La nicotine favorise, en partie, le cancer du poumon.

C'est faux !

La nicotine agit sur pratiquement tous les systèmes physiologiques de l'organisme (cerveau, circulation sanguine, production d'insuline, sécrétions hormonales, etc.). Cependant, elle n'est pas responsable des cancers induits par le tabagisme.

Ce sont les substances cancérigènes contenues dans la fumée (hydrocarbures, métaux lourds, nitrosamines…) et appartenant à la famille des goudrons qui favorisent le cancer, et pas seulement le cancer du poumon : cancer de la vessie, de l'œsophage, du côlon, de l'ovaire, etc.

Les fumeurs boivent plus de café que les autres, à cause de la nicotine.

C'est vrai !

La nicotine augmente la vitesse d'élimination de la caféine.

La nicotine est responsable de la dépendance.

C'est vrai !

C'est l'hypothèse la plus répandue. C'est donc la nicotine qui serait responsable des symptômes de sevrage.

Les substituts nicotiniques sont aussi dangereux que les cigarettes puisqu'ils apportent de la nicotine.

C'est faux !

Ce sont les autres composés de la fumée de cigarette qui sont dangereux pour la santé.

La combustion d'une cigarette dégage plus de 4.000 composés, dont 9 carcinogènes, essentiellement des métaux lourds contenus dans ce qu'on appelle les goudrons.

Il existe aussi un risque de dépendance avec les substituts nicotiniques.

C'est faux !

La dépendance serait plutôt générée par les pics de nicotine produits à chaque bouffée. C'est pourquoi les substituts nicotiniques, en diffusant lentement de faibles quantités de nicotine, n'induisent pas de dépendance.

La nicotine diminue le taux d'estrogènes (hormones féminines) et avance ainsi l'âge de la ménopause.

C'est vrai !

En plus de conduire à une ménopause précoce, l'action de la nicotine inhibitrice sur les estrogènes augmente le risque d'ostéoporose.

La nicotine diminue la pression artérielle.

C'est faux !

En plus d'augmenter la pression artérielle, la nicotine accélère le rythme cardiaque. Elle peut ainsi contribuer à l'augmentation des maladies cardiovasculaires.

À l'arrêt du tabac, le manque de nicotine constipe.

C'est vrai !

Il s'agit d'un des symptômes peu connus du sevrage tabagique. Ce phénomène s'explique par des actions de la nicotine sur le système gastro-intestinal.


 

Santé du Monde