En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

La spiruline, info ou intox ?

La spiruline, info ou intox ?

 

Pour beaucoup d’entre nous la spiruline est considérée comme une algue pourvue de multiples qualités.

La spiruline est cependant une cyanobactérie, autrement dit, une bestiole, même si elle a ceci de commun avec les plantes qu’elle produit de l’oxygène.

On lui prête entre autres des effets hypolipémiants ou une action anti-oxydante qui restent à démontrer.

Elle est décrite comme une source intéressante de protéines, de calcium et de fer.

Mais qu’en est-il réellement ?

J’ai repris la composition d’une spiruline largement répandue qui affiche pour 100 gr de spiruline sèche : 67 gr de protéines, 81 mg de fer, 215 mg de calcium, et propose une consommation qui va de 4 à 15 comprimés.

Je me suis penchée sur ce qu’apporte cette dose journalière maximum.

Ces 15 comprimés renferment 5 gr de protéines, 6 mg de fer et 16 mg de calcium.

 

Or, on trouve 5 gr de protéines dans 15 gr de sardines, ou si l’on souhaite des apports végétaux, on choisira 75 gr de lentilles cuites, ou 40 gr de tofu.

 

Si l’on considère les apports nutritionnels conseillés (ANC) en calcium pour un adulte (femme ou homme) qui sont de 900 mg par jour, les 15 comprimés de spiruline apportent donc 1,8 % des ANC, c’est-à-dire autant que dans 67 gr d’endives ou 60 gr de chou-fleur cru. Pour assurer ses apports en calcium, on peut donc choisir des aliments plus « efficaces ». En effet, on en trouve 130 mg (14% des ANC) dans un yaourt ou 100 gr de sardines.

 

En revanche, elle est effectivement une belle source de fer. En effet, 6 mg correspondent aux deux tiers des apports nécessaires à un homme adulte et au tiers de ceux d’une femme.

On retrouve des apports végétaux similaires dans certaines légumineuses comme les haricots blancs, rouges, mungos ou les lentilles, la plupart des aliments végétaux sont assez pauvres en fer.

 

Alors, de la spiruline, pourquoi pas ?

Mais comme un aliment parmi d’autres permettant de couvrir l’ensemble de nos besoins, et si possible achetée fraiche, et délicatement tartinée sur un excellent pain complet au levain.

 

Tant que nous préférons nous nourrir d’aliments plutôt que de comprimés, tout est encore possible !!!

 

Nathalie Boillot

Docteur en Pharmacie

Coach en nutrition-santé, Paris

nboillot.nutri@gmail.com

Santé du Monde