En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

La différence entre intolérance et allergie alimentaires

Aujourd’hui, pour beaucoup, la différence entre intolérance et allergie alimentaires est pour le moins floue.

En effet, il suffit d’ouvrir les oreilles dans un restaurant pour être cerné d’allergiques au gluten ou aux produits laitiers.

Pourtant, alors que les intolérants au gluten peuvent en manger sans risquer leur vie, pour les personnes qui souffrent d’allergie alimentaire, la suppression totale de l’aliment responsable est la seule solution possible.

 

Alors, c’est quoi, une allergie vraie ? Que se passe-t-il dans notre corps ?

Lors d’une allergie, notre système immunitaire (système de défense) réagit contre une substance (en général un fragment de protéines) inoffensive pour la plupart d’entre nous.

Pourquoi ? on ne le sait pas très bien.

 

Toujours est-il qu’au cours d’une première rencontre avec l’allergène incriminé, première rencontre qui passe inaperçue, l’organisme fabrique des anticorps qui réagiront lors de la deuxième rencontre avec l’allergène.

 

Et c’est là que les ennuis commencent, ennuis qui n’ont rien à voir avec ceux rencontrés lors d’une intolérance alimentaire.

Que peut-on observer alors ?

Quand on est allergique, moucher ou gratter cela peut être un minimum, mais les réactions généralisées associent parfois des signes cutanés, gastro-intestinaux, cardio -vasculaires et même respiratoires.

Des signes qui peuvent donc aller de la diarrhée, à la mort par choc anaphylactique !

 

Le deuxième problème rencontré avec l’allergie, est le fait que les anticorps fabriqués peuvent aussi réagir avec des allergènes très proches, mais différents, des allergènes initiaux, c’est pour cela qu’une personne allergique à la cacahuète, devra aussi se méfier des oléagineux (fruits gras à coque : noix de toutes sortes, amandes, pistaches ….) mais aussi des légumineuses, entre autres. On appelle cela, une allergie croisée.

 

Et c’est pour toutes ces raisons qu’une intolérance, aussi désagréable et invalidante soit-elle, ne doit pas être confondue avec une allergie alimentaire, L’allergie est un problème potentiellement très grave que l’on doit gérer sérieusement.

 

 

Nathalie Boillot

Docteur en Pharmacie

Coach en nutrition, Paris

nboillot.nutri@gmail.com

 

Santé du Monde