En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

DIAGNOSTIC DU CANCER DU SEIN

Les cancers du sein et du côlon : à quel stade sont-ils diagnostiqués ?

 

La première estimation nationale de la répartition des stades au diagnostic des cancers du sein, du côlon et du rectum a été publiée par Santé Publique de France et l'Institut national du cancer (INCa)

Les premières conclusions montrent que 60 % des cancers du sein, 44 % des cancers du côlon et 47 % des cancers du rectum sont diagnostiqués à un stade précoce en France et que cette précocité est davantage constatée chez les personnes de moins de 75 ans, selon les résultats du rapport publié par Santé Publique de France et l'Institut national du cancer (INCa).

Pour établir ces nouveaux chiffres, Santé Publique de France, l'Institut national du cancer (INCa), le Réseau français des registres des cancers (réseau Francim) et le Service de biostatistique des Hospices civils de Lyon (HCL), a analysé les diagnostics des cancers et leur stade entre 2009 et 2012.

"L'objectif de cet indicateur est d'affiner les données de pronostic en fonction de l'extension de la maladie et de disposer de données de survie par stade au diagnostic ", explique Santé Publique de France dans un communiqué.

DIAGNOSTIC DU CANCER DU SEIN

Le cancer du sein est le plus fréquent, avec plus de 59 000 nouveaux cas détectés chaque année. Avec le cancer du poumon, il reste l'un des plus mortels avec 12 000 décès par an.

Les chiffres ont révélé que 6 cancers du sein sur 10 sont diagnostiqués à un stade précoce, 3 sur 10 à un stade intermédiaire et 1 sur 10 à un stade avancé.

DIAGNOSTIC DU CANCER DU CÔLON

Le cancer du côlon-rectum est le 2e cancer le plus meurtrier. On compte 45 000 nouveaux cas détectés et 18 000 décès chaque année.

L'analyse a montré que 44 % des patients présentent un cancer à un stade précoce et un tiers à un stade avancé. Mais, la répartition évolue avec l'âge : les cancers dépistés à un stade précoce sont plus fréquents chez les 40-74 ans (48 %) alors que ceux de stade avancé le sont davantage chez les moins de 40 ans (38 %) et les plus de 74 ans (37 %). Ces résultats sont identiques pour chaque sexe.

Santé du Monde