En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Une étude australienne montre que le régime méditerranéen aide à combattre la dépression.

Manger méditerranéen pour retrouver le moral

 

Une étude australienne montre que le régime méditerranéen aide à combattre la dépression.

Le régime méditerranéen est connu pour ses nombreux bénéfices, notamment pour la santé cardiovasculaire et le diabète. Des études d’observation ont aussi suggéré que les personnes qui mangent méditerranéen ont moins de risque de dépression. Mais les preuves expérimentales, se basant sur des essais cliniques randomisés contrôlés, manquaient pour prouver le lien de cause à effet.

Ce que montre l’étude

Dans cette étude parue dans BMC Medicine, des chercheurs de l’université Deakin (Australie) ont réalisé un essai clinique pour savoir si un régime méditerranéen améliorait les symptômes de patients dépressifs.

Dans le cadre de cet essai baptisé « SMILES », 31 patients souffrant de dépression majeure ont suivi un régime méditerranéen pendant 12 semaines. Grâce à 7 séances individuelles de conseils  avec un diététicien, ils apprenaient à adhérer au mieux à ce régime. Par exemple, ils devaient manger du poisson deux fois par semaine, prendre trois cuillérées d’huile d’olive et trois fruits par jour, etc. Ils devaient aussi réduire leur consommation de sucreries, céréales raffinées, fritures, boissons sucrées.  25 personnes servaient de témoins et bénéficiaient d’un suivi avec des rendez-vous de « soutien social » où ils étaient invités à discuter de sujets les concernant (loisirs) ou à faire des jeux. La majorité des patients suivaient en même temps une autre thérapie : médicaments ou psychothérapie.

Dans l’ensemble, les patients qui bénéficiaient des conseils nutritionnels ont eu une meilleure amélioration de leurs symptômes que les autres : un tiers des patients qui mangeaient méditerranéen ont signalé des améliorations significatives dans leur humeur et leurs symptômes, contre seulement 8 % dans le groupe témoin. Sur ABC, une des patientes qui a suivi le régime méditerranéen a décrit comment sa vie avait changé : «  Je me sentais l’esprit plus clair, équilibrée, plus heureuse. J'avais beaucoup plus d'énergie.»

Felice Jacka, principale auteure de cet article, explique : « Le système immunitaire, la plasticité cérébrale et le microbiote intestinal semblent être au cœur non seulement de notre santé physique, mais aussi de notre santé mentale. Et l'alimentation, bien sûr, est le principal facteur qui affecte le microbiote intestinal. » D’après elle, les patients dépressifs ne doivent évidemment pas remplacer leurs traitements par un régime méditerranéen. Le changement d’alimentation doit venir soutenir les autres approches, médicamenteuses et/ou psychologiques. Ces résultats suggèrent  en tout cas que tout patient dépressif devrait bénéficier de conseils d’un diététicien.

Cette étude reste de petite taille et doit être confirmée avec des travauxs de plus grande ampleur.

En pratique

Le régime méditerranéen consiste en une alimentation riche en légumes, fruits frais, céréales complètes, olives, noix… Les lipides ajoutés sont essentiellement apportés par l’huile d’olive, qui est incontournable. Le régime méditerranéen est connu aussi pour sa richesse en oméga-3, via la consommation de petits poissons gras comme les sardines, les anchois ou les maquereaux. Or les oméga-3 sont indispensables au fonctionnement du cerveau et sont également anti-inflammatoires. Or, un certain nombre de dépressions seraient liées à une inflammation chronique.
Côté protéines animales, l’alimentation méditerranéenne privilégie donc les poissons, mais aussi les volailles et œufs. Les produits laitiers sont autorisés en petite quantité et provenant de chèvres ou brebis… Un peu de vin rouge est autorisé ! 

Santé du Monde