En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Les crampes… c’est quoi?

AÏE, J’AI UNE CRAMPE!

 

Qui n’a jamais eu de crampes en faisant du sport? Ces douleurs lancinantes ne durent heureusement que peu de temps, mais laissent un mauvais souvenir.

Les crampes… c’est quoi?

Les crampes sont des contractions spontanées, soudaines, douloureuses et involontaires d’un muscle ou d’un groupe de muscles. La plupart du temps bénignes, elles durent de quelques secondes à quelques minutes. Les crampes liées au sport se manifestent pendant ou après l’effort, notamment quand on pratique un sport d’endurance. La fatigue musculaire ou encore la déshydratation peuvent en être à l’origine. Mais les crampes peuvent aussi survenir en dehors de toute activité, parfois même la nuit.

Tout le monde peut-il souffrir de crampes?

Oui, les crampes peuvent affecter autant les sportifs occasionnels que les chevronnés. Certaines études ont montré que jusqu’à 70 % des sportifs d’endurance –marathoniens ou triathlètes par exemple– souffrent occasionnellement de crampes musculaires. Certains facteurs de risque semblent favoriser leur survenue: un âge élevé, un nombre d’années de pratique sportive important, un poids supérieur à la norme, ou encore un temps d’étirements musculaires hebdomadaire réduit.

D’où ça vient?

Diverses théories ont été élaborées pour expliquer les crampes musculaires associées à l’exercice. Tout d’abord, celle des déséquilibres dans les concentrations d’électrolytes (sels minéraux jouant un important rôle dans le bon fonctionnement des cellules): une concentration trop élevée ou trop faible de ces sels minéraux causerait un dysfonctionnement des muscles et provoquerait les crampes. Puis celle des troubles du métabolisme (ensemble des processus de transformation de matière et d’énergie) musculaire: certaines maladies musculaires sont parfois à l’origine de crampes, mais elles ne semblent pas concerner celles liées à l’exercice. Ensuite, la théorie de l’environnement extrême, qui suppose que ces contractions musculaires sont liées à un environnement chaud et humide, mais d’autres rapports démontrent leur survenue lors d’exposition au froid extrême.

Finalement, depuis les années 1950, des études ont montré qu’une activité électrique anormale dans les nerfs moteurs à destination du muscle ou du groupe de muscles concernés peut être enregistrée lors de la survenue de crampes, et serait à l’origine de celles-ci. Ceci est probablement à mettre en relation avec la fatigue musculaire, bien que le mécanisme précis liant les deux phénomènes ne soit encore élucidé.

Que faire pour éviter ou soulager une crampe musculaire?

La fatigue musculaire peut être évitée ou diminuée par un entraînement régulier, ce qui réduira également le risque de survenue des crampes. Bien s’hydrater avant, pendant et après l’effort est également utile. Un matériel sportif et des équipements adaptés peuvent empêcher les mauvaises postures, parfois à l’origine des crampes musculaires. Si malgré tout une crampe survient, il faut alors étirer le muscle concerné et activer la musculature antagoniste pour soulager la douleur. Si les crampes surviennent fréquemment, des traitements médicamenteux existent, mais leurs effets secondaires sont nombreux. Fait curieux, la réponse au placebo (médicament sans principe actif) est très impressionnante dans toutes les études, atteignant parfois jusqu’à 40% d’efficacité.

_________

Référence

« Les crampes musculaires associées à l’effort », Dr Jean-Luc Ziltener, Unité d’orthopédie et traumatologie du sport, Service d’orthopédie, Département de chirurgie, et Dr Sandra Leal, Service de rééducation, Département neuclid, Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). In Revue Médicale Suisse 2006:2;1787-1791.

Santé du Monde