En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

La quantité de sperme au moment de l'éjaculation est-elle un signe de trouble de la fertilité?

Une baisse de quantité de sperme, c'est inquiétant ?

 

La quantité de sperme au moment de l'éjaculation est-elle un signe de trouble de la fertilité? Zoom sur l'hypospermie avec notre expert le Dr Catherine Solano médecin sexologue et andrologue (hôpital Cochin, Paris).

Éjaculer en petite quantité n'a aucune incidence sur la fertilité, car il suffit de très peu de spermatozoïdes pour féconder un ovule. Et le volume de l'éjaculation n'a pas de conséquence non plus sur le plaisir sexuel. Il n'est donc pas gênant d'éjaculer en petite quantité. Le volume de sperme expulsé au moment de l'éjaculation est plus faible qu'on ne le croit habituellement : entre 2 et 5 ml en moyenne. Bien des hommes, surtout les plus jeunes, s'imaginent que ce volume doit être plus ­important, souvent en raison des trucages réalisés dans les films pornographiques, qui faussent la réalité. Un couple peut également avoir l'impression que le volume est plus important, car la lubrification vaginale liée à l'excitation se mêle au sperme lors des relations sexuelles. L'absence d'éjaculat, elle, s'appelle aspermie.

Quand parle-t-on d'hypospermie ?

On parle d'hypospermie, c'est-à-dire de quantité de sperme faible, lorsque ce volume est inférieur à 1,5 ml.

Un volume de sperme faible est lié :

- soit à un temps d'abstinence très bref entre deux relations sexuelles. En effet, une éjaculation très récente entraîne un volume éjaculatoire plus faible lors du rapport suivant.

- soit à un âge avancé, car le volume de sperme a tendance à diminuer avec l'âge, ce qui est normal.

Certains hommes peuvent souffrir d'éjaculation rétrograde. Le sperme est refoulé vers la vessie lors de l'éjaculation et seule une petite partie est extériorisée. Cela se produit parfois en cas d'adénome de la prostate traité, de la prise de certains médicaments ou de maladies neurologiques.

Santé du Monde