En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Pas le temps de vous faire à manger ? De prendre une pause repas ? Les substituts de repas peuvent être une solution.

Substituts de repas : bonne ou mauvaise idée ?

 

Pas le temps de vous faire à manger ? De prendre une pause repas ? Les substituts de repas peuvent être une solution. En tous cas, c'est mieux que de ne pas manger ! Mais faites tout de même attention.

Comme leur nom l'indique, les substituts de repas sont destinés à remplacer un (ou plusieurs) repas, tout en apportant moins de calories, soit entre 240 et 400 cal par « repas ». Le principe n'est pas pédagogique : avec eux, on n'apprend pas à mieux manger de vrais aliments, on mange autre chose, censé nous apporter tous les nutriments nécessaires à l'organisme. Ils se présentent principalement sous forme de crèmes (souvent goût chocolat), de barres ou de soupes. Même si leur composition respecte les directives européennes, les deux premières sont généralement trop sucrées, les dernières, plus acceptables sur un plan nutritionnel, mais pas sur un plan gustatif ni sensoriel. Ils n'apprennent pas à se réconcilier avec les aliments. En outre, tous manquent de fibres, d'oméga 3, de nutriments protecteurs : on est bien loin du repas agréable, vitaminé, frais, de saison... C'est le royaume de l'uniformité du goût, de l'additif et du produit industriel. Il est stipulé sur l'étiquette, selon la réglementation, que ces produits sont à utiliser une ou deux fois par jour (à la place d'un ou deux repas, donc), pendant maximum trois semaines. Sauf recommandation de votre médecin, mieux vaut ne les utiliser que très exceptionnellement et pas plus d'une fois par jour.

Santé du Monde