En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Petite liste non exhaustive des principales erreurs alimentaires qu'on commet souvent en voulant bien faire...

On se débarrasse des mauvaises habitudes qui font grossir

 

Les 12 erreurs les plus fréquentes. Petite liste non exhaustive des principales erreurs alimentaires qu'on commet souvent en voulant bien faire... Avec quelques astuces pour prendre de bonnes habitudes.

NE PAS MANGER ASSEZ DE PROTÉINES

Chère, pas toujours de bonne qualité, peu écologique... la viande n'a plus la cote et l'assiette végétarienne se banalise.

Mais a-t-on bien son quota de protéines? Non stockées et plus longues à digérer, celles-ci ont l'avantage de rassasier longtemps et de booster le métabolisme.

On veille à avoir à chaque repas, une source de protéines de bonne qualité : viande, poisson, œuf, laitage. Voire une variété de végétaux bien pourvus : lentilles, quinoa, amandes, soja, épeautre...

TERMINER SON ASSIETTE À TOUT PRIX

Nous jetons en moyenne 20 kg de déchets alimentaires par personne et par an. Face à ce constat, les pouvoirs publics mènent depuis quelques années des campagnes antigaspi. Alors évidemment, on est tenté de finir son assiette (ou celle de ses enfants...) même quand on n'a plus faim.

Mener la lutte antigaspi en amont : ne pas acheter de grosses quantités de produits frais sous prétexte qu'ils sont en promo, surveiller les dates de péremption, congeler

le surplus et les restes... Surtout, on ne se force pas à finir : on garde pour un repas ultérieur et on tâche d'en faire moins la prochaine fois.

 

GRIGNOTER DES AMANDES SANS COMPTER

Riches en fibres et en protéines rassasiantes, anticholestérol, pleines de micronutriments (calcium, magnésium, vitamine E...), elles sont nettement plus inté­ressantes que des chips ou autres petits gâteaux, nous sommes bien d'accord. Mais comme elles renferment plus de 50 % de lipides, on n'en grignote pas tout le temps.

« C'est un en-cas nettement plus sain et rassasiant qu'une viennoiserie ou que des biscuits », souligne Marie-Laure André, diététicienne. Mais on ne garde pas le paquet entier sous la main : on en met 20 à 30 g (entre 120 et 180 Cal) dans un

bol, soit la bonne dose pour calmer sainement une petite faim.

 

SE CONTENTER D'UNE SALADE AU RESTAURANT

On croit bien faire en prenant une salade plutôt qu'une pizza ou un steak frites, mais l'intérêt n'est pas si évident. « Les salades sont très souvent riches en ingrédients gras (sauce, fromage, croûtons, olives, lardons...) et pauvres en féculents, donc peu rassasiantes », note la diététicienne. Résultat : on avale plus de calories qu'on ne l'imagine et on a faim 2 heures après.

« Prendre le plat du jour si on en a envie, en demandant la sauce à part et un mélange légumes-féculents comme accompagnement », conseille Marie-Laure André. Et si on veut une salade, on regarde sa composition et on la mange si possible avec une tranche de pain complet.

Santé du Monde