En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Vers des collations plus intelligentes

Vers des collations plus intelligentes

 

Il semblerais que les journées a trois repas soient révolues. Les chiffres les plus récents montrent que 95% d'entre nous grignoteraient entre les repas. Un sondage réalisé l’année dernière montrait que 61% des femmes mangent régulièrement des collations à la place de leur repas principal et les statistiques du gouvernement ont montré qu'en 2013, le nombre de français qui grignotaient trois fois ou plus par jour était de 56%, contre seulement 10% à la fin des années 1970.

Il ne s'agit donc pas d'arrêter vos grignotages quotidiens, mais plutôt d'opter pour des aliments plus sains que les chips ou le chocolat. E

Alors, pour et contre le grignotage ?

La thérapeute nutritionnelle Catherine Gillet adopte une position au cas par cas: «Cela dépend de la personne et de la vitesse de votre métabolisme. Certains peuvent tenir des heures sans manger, d'autres pas. Et les collations peuvent être utiles si votre journée est stressante: si nous laissons notre taux de glycémie baisser, nous risquons davantage de souffrir de stress». Les problèmes surviennent lorsque nous «oublions» que les collations doivent rester de petite portions ….

Cependant Julie Pros, nutritionniste, pense que toute forme de grignotage est un désastre pour l’obésité et le diabète de type 2. « Si nous continuons à nous nourrir de glucides toute la journée, nous n'avons jamais besoin de brûler de graisse, ce qui signifie que nous ne perdons jamais de poids . » En ce qui concerne le diabète de type 2, chaque fois que nous consommons plus d'une cuillerée à thé de glucose, notre corps a besoin de libérer de l'insuline pour éliminer ce sucre de la circulation sanguine. Si vous grignotez beaucoup, il doit constamment faire face à la surcharge en sucre.

Compte tenu de nos vies actives en 2018, le Dr Pros reconnaît malgré tout qu’une collation est parfois nécessaire. Si vous savez que vous ne dînerez pas avant 20 heures, par exemple, elle suggère de grignoter à 16 heures, de préférence un œuf dur, riche en protéines, ou de prendre une petite portion de viande ou de poisson.

Mais si nous avons besoin de grignoter, c’est que nous devrions examiner de près ce que nous mangeons au petit-déjeuner, au déjeuner et au dîner. "Vérifiez que les repas ont suffisamment de protéines et de gras, car dans le cas contraire, vous aurez encore faim deux heures plus tard."

Comment mieux grignoter

Si vous allez grignoter, alors faites un choix d’aliments réfléchi plutôt qu'irréfléchi: La thérapeute nutritionnelle Catherine Gillet recommande de répartir les collations de votre journée dans de petites boîtes le matin et le Dr Pros insiste sur le fait de ne jamais rien manger devant un écran, que ce soit la télévision ou le téléphone. Si vous devez grignoter, faites-le consciemment.

En matière de choix de collations il est conseillé de combiner des protéines avec des glucides à libération lente pour une satisfaction maximale (et pour éviter que vous ne vous vengiez sur la boîte à biscuits 10 minutes plus tard).

Voici donc leurs principales suggestions:

1 Une pomme et trois à quatre noix du Brésil

2 Un gâteau à l'avoine avec du fromage blanc

3 Un oeuf dur

2 tranches de poulet cuit avec une poignée de tomates cerises

 

Santé du Monde