En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

"Pas ce soir, j'ai mal à la tête !"

Mal à la tête pendant l'orgasme ?

 

"Pas ce soir, j'ai mal à la tête !" Vous avez peut-être souvent entendu ou formulé cette excuse. Mais si vous ressentez vraiment un violent mal de tête au moment de l'orgasme, il vaut mieux consulter.

 

Hémorragie cérébrale

En cas de violent et soudain mal de tête pendant le coït le médecin sera enclin à diagnostiquer une hémorragie cérébrale provoquée par une rupture d'anévrisme, soit la dilatation d'une artère malformée. Le bon réflexe consiste alors à transporter de toute urgence le patient à l'hôpital pour une intervention médicale rapide.

Bénin mal de tête ?

On connaît moins le diagnostic de "mal de tête bénin en cas de rapports sexuels", qui a été décrit pour la première fois en 1970. Ce mal de tête apparaît après la masturbation ou le coït et n'est pas dû à une affection cérébrale. C'est une douleur bénigne mais fâcheuse qui peut se répéter. Les hommes en sont plus fréquemment sujets que les femmes.

Mal de tête vasculaire

Le mal de tête de type explosif ou vasculaire est le plus fréquent. Pendant l'orgasme, le plaisir sexuel se transforme en cauchemar pour un des partenaires. Il est pris d'un violent mal de tête lancinant qui peut durer quelques minutes voire plusieurs heures. Ce mal de tête peut s'accompagner de nausées, vomissements, pâleur ou rougeur du visage, photophobie et parfois palpitations cardiaques. Ce type de mal de tête est probablement causé par des fluctuations de la circulation sanguine dans le cerveau. Le scanner du cerveau est toujours normal.

Douleur sourde

Le mal de tête de type sourd est moins fréquent. Il apparaît pendant le coït et s'aggrave parallèlement à l'excitation sexuelle. Cette douleur peut persister pendant plusieurs jours et irradie du cou vers l'ensemble du crâne. Ce problème est probablement dû à une contraction exagérée des muscles du cou et du crâne.

Exclure d'abord les causes les plus graves

Lors de la première apparition d'un mal de tête au cours d'un rapport sexuel, il faut d'abord exclure l'hémorragie cérébrale. Ce n'est qu'ensuite que l'on peut envisager le mal de tête bénin lié aux rapports sexuels. Du point de vue médical, même s'il s'agit là d'une affection bénigne, le patient quant à lui veut être débarrassé de son épineux problème. Il en arrive parfois à refuser tout rapport sexuel pour éviter d'avoir mal à la tête.

Traitement du mal de tête

Les traitements préventifs, comme le propanolol, peuvent soulager le mal de tête vasculaire. Un médicament à base d'ergotamine peut éventuellement aussi être pris avant le coït. En cas de mal de tête de type sourd, des exercices de relaxation peuvent soulager les muscles du cou et du crâne. Enfin, les personnes sujettes à ces maux de tête ne doivent pas désespérer car ils peuvent disparaître spontanément après un certain temps.

 

Santé du Monde