En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Les astuces pour un ventre plus plat

Les astuces pour un ventre plus plat

 

ON PREND SOIN DE SON VENTRE

 

D’accord, on a peut-être quelques kilos en trop. Mais il n’y a pas que ça : notre ventre manque sans doute de tonicité, et certains jours, il semble aussi gonflé. Alors ? Plan d’attaque pour tout remettre… à plat !

Petits capitons, manque de tonicité, mauvaise posture, alimentation déséquilibrée… Autant de facteurs qui peuvent expliquer un ventre… tout sauf plat. Mais pour améliorer son allure, il n’est pas question de se mettre à la diète pure et dure, façon « tout bouillon pendant une semaine » ni d’enchaîner les sessions de relevés de buste dignes d’un athlète professionnel. Pour retrouver un ventre plat, il faut au contraire y aller en douceur. En prenant son temps pour manger et bien choisir ses aliments, en déstressant, en ne forçant pas pour faire des exercices, mais au contraire en les réalisant lentement, en pleine conscience. Notre ventre est un grand sensible, il faut en prendre soin pour qu’il nous le rende bien.

ON PREND LE TEMPS DE MANGER

Si vous avalez tout rond, ou mangez tout en débattant vivement d’un sujet à table, vous avez tout faux. « Bien mastiquer chaque bouchée est essentiel, insiste Monika Hoss. La sensation de satiété arrive plus vite et les enzymes de la salive attaquent le travail de digestion. Or si le repas est avalé trop vite, votre estomac vous le fait payer et gonfle… Enfin, si possible, faites une petite marche après le repas ».

ON PRIVILÉGIE LES FIBRES INSOLUBLES

On privilégie les fibres insolubles, pour leur pouvoir d’accélération du transit (si vous avez tendance à la constipation et que vous n’êtes pas régulièrement sujette aux ballonnements). « Elles ont en effet la particularité de ne pas se dissoudre dans l’eau, explique Monika Hoss, spa manager du centre de thalasso Loreamar. En restant dures, elles lestent le bol alimentaire, activent le transit et luttent contre la constipation. Ainsi, les aliments ne séjournent pas trop dans l’intestin, ce qui réduit le risque de ballonnements. Du côté des légumes, on les trouve dans les céréales entières (blé, Kamut, épeautre…), les artichauts, le fenouil, les épinards, les poireaux, le brocoli, les choux de Bruxelles, le son de blé, les noix, graines de tournesol et de lin... Du côté des fruits, dans la rhubarbe, les framboises, le kiwi, les fruits avec la peau… » Si vous n’avez pas l’habitude de consommer des fibres, augmentez toutefois progressivement vos apports pour éviter d’irriter le tube digestif. Et pensez à boire beaucoup : fibres et eau sont complémentaires.

ON LIMITE LES RISQUES DE FERMENTATION

On choisit des légumes à faible fermentation, comme la laitue, les avocats, les asperges, le maïs entier…
On assaisonne les plats avec des aromates « ventre plat ». Coriandre, aneth, fenouil, du côté des herbes ; badiane, cumin, curcuma, cannelle, du côté des épices. Utilisez-les dans vos recettes, mais aussi en infusion à la fin des repas

ON ÉQUILIBRE LA FLORE INTESTINALE AVEC DES PROBIOTIQUES

Leur effet bénéfique sur la digestion n’est plus à démontrer. Certains aliments en contiennent en grande quantité, comme les laits fermentés, les yaourts, le chou de la choucroute, le pain au levain. Vous pouvez aussi les prendre sous forme de compléments alimentaires, le dosage sera ainsi plus important (Lactibiane, Pileje).

ON VEILLE À UN APPORT SUFFISANT DE MAGNÉSIUM

Vous en trouverez des quantités intéressante dans les eaux minérales, les fruits de mer et les algues, les noix, les graines de sésame, les amandes. Le magnésium régule le transit, mais aide aussi à mieux lutter contre le stress. Or on le sait, le stress est à l’origine de maux de ventre chroniques.

ON ÉVITE LES BOISSONS GAZEUSES

Si vous avez du mal à boire de l’eau plate, ajoutez quelques gouttes de jus de citron à votre bouteille d’eau, ou adoptez des infusions, chaudes ou froides.

Santé du Monde