En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Les bienfaits des aliments sur notre santé

Un aliment n’est pas que la somme des nutriments qui le composent, et on peut constater, n’en déplaise aux cartésiens que nous sommes parfois, une magie de la vie qui va bien au-delà. Le bénéfice nutritionnel d’une pomme, par exemple, est supérieur à celui apporté par la somme de ses nutriments.

De même, il ne suffit pas d’avaler tous les micronutriments d’une tomate pour profiter des bienfaits de la tomate en son entier.

En nutrition aussi, l’ensemble est supérieur à la somme des parties, parce que le lien joue un rôle essentiel. C’est un peu cela qu’apporte l’effet matrice : le bénéfice de l’ensemble.

 

En effet, il existe une synergie certaine entre tous les nutriments d’un aliment, et, les effets positifs décrits pour chacun n’apparaissent le plus souvent que s’ils sont apportés par l’aliment dans son entier.

Prenons l’exemple du calcium, son absorption est moins bonne lorsqu’il est véhiculé par la plupart des végétaux que par les ….. produits laitiers.

La biodisponibilité de la vitamine B12 est aussi meilleure lorsqu’elle est apportée par l’alimentation plutôt que par les compléments alimentaires. (On ne parlera ici pas de végétaux, tous les végétaliens savent qu’ils n’en contiennent pas une miette).

 

Nous savons aussi que les apports nutritionnels élevés en vitamine E d’origine alimentaire sont associés à une réduction du risque cardiovasculaire. On ne retrouve cependant pas ces bons résultats lorsque cette vitamine E est issue des compléments alimentaires.

En effet, lorsque l’on mange un produit contenant de la vitamine E, on absorbe de nombreuses formes différentes et complémentaires de vitamine E.

Un dernier exemple parmi tous ceux qui existent, celui du β carotène qui augmentent le risque de cancer en particulier chez les fumeurs lorsqu’il est apporté par des compléments alimentaires alors qu’il diminue ce risque lorsqu’il est apporté par des aliments.

 

Les recommandations alimentaires doivent donc aller bien au-delà du simple fait de combler des apports nutritionnels conseillés. La norme devrait donc être d’apporter les micronutriments dont nous avons besoin par des aliments et, non isolément par des compléments alimentaires.

 

Et cela justifie une fois encore les deux premières étapes nécessaires à votre bonne nutrition : achetez des produits bruts, les plus complets possible et …. Cuisinez-les.

 

Nathalie Boillot

Docteur en Pharmacie

Coach en nutrition-santé, Paris

nboillot.nutri@gmail.com

Par Nathalie boillot
Nathalie boillot
Nathalie Boillot Docteur en Pharmacie Coach en nutrition-santé, Paris nboillot.nutri@gmail.com

Santé du Monde