En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

7 façons de réduire le risque d'obésité chez l'enfant

Une étude en cours est l’une des premières à explorer  l’interaction mère-enfant pendant l’alimentation et les jeux actifs sur l’obésité des nourrissons et des enfants.


Les chercheurs ont découvert que les mères qui manifestaient moins de chaleur émotionnelle au cours de leurs interactions avec leur bébé avaient des enfants qui prenaient du poids très rapidement.

A lire aussi : Obésité, prise de poids et peau : de nombreuses conséquences


Des recherches supplémentaires sont nécessaires, mais les experts affirment qu'il existe d'autres mesures claires que les personnes peuvent prendre pour contribuer à réduire le risque d'obésité de leur enfant.

Les effets néfastes que l'obésité peut avoir sur la santé des enfants sont bien connus.

Une étude en cours de la State University of New York à Buffalo récemment publiée dans la revue Obesity est l’une des premières à explorer l’interaction mère-enfant pendant l’alimentation et les jeux actifs influençant l’obésité des nourrissons et des enfants.

Les chercheurs ont voulu savoir si le style parental pouvait réduire le risque d'obésité chez les enfants déjà exposés au risque en raison de l'exposition prénatale à des substances nocives. Ils ont constaté que les mères qui manifestaient moins de chaleur émotionnelle lors d'interactions non liées à l'alimentation, comme un jeu actif lorsque l'enfant avait 7 mois, avaient des enfants qui prenaient le plus rapidement du poids.

Il s'agit de l'une des premières études à examiner l'incidence des interactions familiales sur l'appétit et le régime alimentaire d'un enfant.

A lire aussi : L’apparition fréquente de l’obésité chez les patients psychiatriques possède une base génétique.

Le style parental joue un rôle dans la prévention

Le nombre d'enfants présentant une surcharge pondérale a considérablement augmenté. Environ 10% des enfants de 4 et 5 ans ont un excès de poids. C'est le double du nombre d'il y a 20 ans

Les enfants obèses «sont plus susceptibles de souffrir d'hypertension artérielle et d'un taux de cholestérol élevé; des choses que nous associons normalement aux adultes

Ces enfants ont également un risque accru de problèmes respiratoires et articulaires, sans parler du problème psychologique et de l'estime de soi.

Afin de voir comment les interactions parentales avec les enfants affectaient leur poids, les études se sont concentrées sur les nourrissons dont la mère avait fumé, bu ou consommé d'autres substances, telles que la marijuana ou la cocaïne, pendant la grossesse.

A lire aussi : Obésité dans le monde : un constat inquiétant

L'exposition prénatale à l'une ou l'autre de ces substances peut exposer le fœtus à une mauvaise alimentation et à un débit sanguin ou d'oxygène insuffisant, ce qui peut entraîner des problèmes métaboliques qui augmentent le risque d'obésité chez les enfants.

Environ 40% des enfants de l'étude ont été classés comme obèses à l'âge de 7 ans. C'est presque le double que chez les autres enfants.

Les chercheurs ont découvert que les mères qui manifestaient moins de chaleur émotionnelle pendant les interactions, comme le jeu actif quand l'enfant était petit, avaient des enfants susceptibles de prendre du poids en excès rapidement.

Les chercheurs soulignent que trouver des moyens de promouvoir le jeu actif pourrait constituer un moyen nouveau et prometteur de prévenir l'obésité chez les nourrissons à haut risque. Aider les parents à apprendre à interagir de manière positive avec un enfant peut l’aider à réduire le risque d’obésité.

Une relation parentale de haute qualité est un aspect d'un environnement enrichi, car des preuves solides démontrent les avantages d'une interaction sociale fréquente et de grande qualité sur le développement cognitif du nourrisson. Un environnement familial enrichi offre de nombreuses activités alternatives à la nourriture qui ne doit plus constituer le seul centre d’interêt .

A lire aussi : Dépister l’obésité chez l’enfant

6 autres choses que les parents peuvent faire

Qu'en est-il des enfants plus âgés? Les experts disent que de simples changements alimentaires peuvent apporter de grands avantages.

Limitez les boissons sucrées. Examinez les étiquettes nutritionnelles des jus que boivent vos enfants, car la plupart des jus de pommes , d’oranges ou autres sont pleins de sucre. Les enfants n'ont pas besoin de boissons sportives, il y a beaucoup de sucre dans la plupart d'entre elles. Concentrez-vous sur l'essentiel en matière de boissons telles que l'eau et le lait

Il existe six mesures spécifiques que les parents peuvent prendre pour maintenir le poids de leurs enfants à des niveaux sains:

Surveillez ce que vos enfants mangent pour éviter une prise de poids nocive. Nous vous conseillons de leur demander ce qu'ils ont mangé à l'école et de s'assurer qu'ils prennent bien un petit déjeuner nutritif chaque jour.

A lire aussi : Comment prévenir l'obésité?


Concentrez-vous sur les fruits et les légumes et encouragez vos enfants à essayer de nouvelles choses.
L'exposition à des aliments sains est importante. Les enfants ne sont pas toujours d’accord pour changer de nourriture N'abandonnez pas après un seul essai. 
Limitez la quantité de repas rapides que votre famille mange chaque semaine et essayez de préparer vos repas pour la semaine à l’avance si vous savez que vous allez être occupé.
Assurez-vous de disposer d'options saines à la maison. En outre, vous pouvez simplement éviter de conserver des aliments trop nutritifs dans la cuisine.
Les parents doivent encourager l'activité physique accrue en participant à des activités physiques avec les enfants.

Avec autant de technologies, il est difficile pour les enfants de savoir quoi faire pour être actifs. Donner aux enfants des idées sur la façon d'être actif et d’y faire participer tout le monde. Trouvez une activité que la famille peut faire ensemble, qui intègre une activité ou un mouvement.

Si un enfant n'est pas assez habile pour faire partie d'une équipe sportive, cela ne signifie pas qu'il devrait éviter l’exercice. Ils peuvent toujours jouer aux cerceaux, à la marelle, à la corde à sauter dans l'allée et être actifs avec leurs amis. Concentrez-vous sur tous les aspects du développement et de la croissance, pas seulement sur les équipes sportives. Les enfants peuvent essayer de faire du vélo, de la natation et d'autres activités de plein air pouvant mener à l'âge adulte.

Ils devraient faire au moins une heure d'activité physique par jour. Réduisez le temps passé devant l'écran et encouragez les enfants à bouger

A lire aussi : L'IMC pourrait ne pas détecter l'obésité chez toutes les femmes ménopausées

 

(Widget de : www.calculersonimc.fr)

A noter de plus :

Une nouvelle étude révèle que la chaleur émotionnelle pendant le jeu actif peut réduire considérablement le risque d'obésité chez les enfants prématurés exposés à des substances nocives pouvant causer des problèmes métaboliques et hormonaux.

Les chercheurs pensent que le fait d'encourager les soignants à avoir plus de temps de jeu actif avec les bébés avant leur premier anniversaire est un nouveau moyen de réduire le risque de prise de poids malsaine.

 

Les parents sont donc invités à pratiquer une activité physique régulière avec leurs enfants et à surveiller leur alimentation afin que leur poids santé soit en rapport avec leur taille

Santé du Monde