En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

L’exposition à la lumière pendant la nuit aurait un lien avec le surpoids.

OBÉSITÉ: DORMIR DANS LE NOIR, C’EST MIEUX


L’exposition à la lumière pendant la nuit aurait un lien avec le surpoids.

En Suisse, on estime que 41% de la population est obèse ou en surpoids, proportion qui a quasi doublé en vingt ans. Mais l’alimentation n’est pas le seul facteur à incriminer. Une équipe de chercheurs britanniques s’est ainsi penchée sur les liens entre le surpoids et l’exposition à la lumière durant la nuit. Conclusion surprenante: les personnes qui dorment dans des chambres mal obscurcies ou éclairées sont, en moyenne, davantage obèses ou en surpoids que les autres.

Impact sur le sommeil profond

Prudent, Anthony Swerdlow, coordinateur de cette recherche, souligne qu’il ne s’agit, à ce stade, que de deux phénomènes observés en parallèle, sans que l’un explique forcément l’autre. Mais un lien est probable. Comme le note Raphaël Heinzer, médecin adjoint au Centre d’investigation et de recherche sur le sommeil à Lausanne, «le manque de sommeil favorise une prise de poids par un mécanisme hormonal qui augmente l’appétit».

Autre explication possible: la lumière aurait un effet néfaste sur la qualité même du sommeil. «Une source lumineuse perçue la nuit peut diminuer la quantité de sommeil profond (réparateur) et causer des réveils fréquents qui perturbent eux aussi la production de leptine (une hormone qui réfrène l’appétit, ndlr) et favorisent ainsi la prise de poids», poursuit Raphaël Heinzer. En attendant que les chercheurs confirment leurs résultats, mieux vaut donc dormir dans le noir.

Santé du Monde