En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

La technique du by-pass gastrique

Obésité et by-pass : comment s'alimenter après l'opération ?

 

Le bypass gastrique désigne une opération chirurgicale indiquée dans le traitement de l'obésité. En quoi consiste exactement le bypass gastrique et après l'opération, quelles sont les grandes règles que l'on doit suivre pour s'alimenter ?

 

SOMMAIRE

La technique du by-pass gastrique
Quelle diététique après un by-pass gastrique ?
Quelles sont les règles postopératoires pour s'alimenter ?

La technique du by-pass gastrique

Le by-pass gastrique est une opération chirurgicale qui consiste à court-circuiter l'estomac et la partie supérieure du tube digestif.

Les aliments ingérés vont donc directement dans la partie moyenne de l'intestin grêle.

On diminue ainsi l'absorption des aliments et surtout des graisses, lesquelles se retrouvent dans les selles (d'où des selles abondantes et assez liquides).

Techniquement, l'intestin grêle est sectionné en son milieu et greffé plus haut, proche de l'entrée de l'estomac. De cette façon, seule une petite poche de l'estomac est conservée pour recevoir une quantité limitée d'aliments.

Quelle diététique après un by-pass gastrique ?

Si la décision de subir cette intervention doit être bien réfléchie, il est également nécessaire de préparer l'après-chirurgie.

Un véritable changement comportemental s'impose avec de nouveaux principes diététiques.

Quelles sont les règles postopératoires pour s'alimenter ?

Manger lentement en mastiquant bien, dans le calme.

Faire des collations afin d'obtenir un apport calorique correct, car les repas sont, au moins au début, très légers.

Ne pas boire en mangeant.

Maintenir un apport suffisant en protéines et respecter un bon équilibre alimentaire pour prévenir les carences (viandes, poissons, laitages, fruits et légumes).

Eviter les aliments très caloriques.

Eviter les aliments trop sucrés, trop gras ou trop salés susceptibles d'induire des " Dumping Syndrome ". Il s'agit du principal effet secondaire : l'irruption brutale et rapide d'aliments sucrés, gras ou salés dans l'intestin grêle peut provoquer nausées, crampes, sueurs et diarrhées.

Les aliments mal tolérés seront exclus au début, puis réintroduits progressivement.

La pratique d'une activité physique régulière est fortement conseillée afin de ne pas perdre trop de masse maigre (musculaire) et de pérenniser la perte de poids sur le long terme.

Le suivi régulier est essentiel afin de pouvoir prendre en charge rapidement les aspects suivants :

carences nutritionnelles,

dénutrition (amaigrissement trop rapide, fatigue, dépression, fonte musculaire, œdème des membres inférieurs),

ulcère,

douleurs postprandiales,

malaises,

anémie,

chute des cheveux,

etc.

Chaque année en France, 10.000 personnes obèses bénéficient de cette opération.

Elle permet de perdre en moyenne 70 à 75% de l'excès pondéral au bout de 12 à 16 mois (35 à 40 kg) et se maintiendrait entre 60 et 80% au bout de cinq ans.


 

Santé du Monde