En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Perte de poids : des préparations à base de plantes désormais interdites

Perte de poids : des préparations à base de plantes désormais interdites

 

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a décidé d'interdire l'utilisation de trois plantes et de 26 substances actives dans les préparations réalisées en pharmacie dans le cadre de la perte de poids.

Cette mesure intervient en raison du manque d'efficacité des préparations concernées, et surtout des risques associés pour le patient lorsque les substances sont détournées de leur autorisation de mise sur le marché (AMM).
" La démarche de perte de poids n'est ni anodine ni sans conséquence pour la santé, explique l'ANSM. Elle doit s'inscrire sur le long terme, dans le cadre d'une prise en charge globale, individuelle et interdisciplinaire. "
L'autorité sanitaire française indique que les plantes "Garcinia cambodgia", le fruit vert de "Citrus aurantium L. ssp aurantium", et les préparations à base de la plante "Hoodia gordonii" seront prochainement interdites, tout comme les substances actives "clenbutérol" (anabolisant à usage vétérinaire), "clonazépam" (benzodiazépine), "exénatide" (antidiabétique), "liraglutide" (antidiabétique), "méprobamate" (anxiolytique), "synéphrine" (issu du fruit vert de Citrus aurantium) et "orlistat".
Toutefois, certaines substances actives pourront toujours être indiquées chez certains patients, à condition que ce ne soit pas dans un but d'amaigrissement.
L'ANSM affirme que les enfants âgés de moins de 12 ans, les adultes dénutris et les adutes souffrant de troubles de la déglutition pourront utilisés les susbtances suivantes : "clorazépate dipotassique" (benzodiazépine), "diazépam" (benzodiazépine), "fluoxétine" (antidépresseur), "furosémide" (diurétique), "hydrochlorothiazide" (diurétique), "imipramine" (antidépresseur), "metformine" (antidiabétique), "méthylphénidate" (psychoanaleptique), "paroxétine" (antidépresseur), "spironolactone" (diurétique) ou "topiramate" (antiépileptique).
Les adultes victimes de dénutrition et de troubles de la déglutition pourront également utiliser des préparations à contenant les substances "almitrine" (stimulant respiratoire), "bupropion" (antidépresseur), "chlordiazépoxide" (benzodiazépine), "duloxétine" (antidépresseur), "naltrexone" (antagoniste des opiacés), "pirfénidone" (immunosuppresseur), "roflumilast" (anti-inflammatoire des voies respiratoires) ou "venlafaxine" (antidépresseur).
L'Agence nationale précise que ces nouvelles indications visent à éviter le détournement de ces substances actives à des fins d'amaigrissement.

Santé du Monde