En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

LA FLUCTUATION DU POIDS MAUVAISE POUR MINCIR

Minceur : une perte de poids régulière plus efficace à long terme

 

La lutte contre les kilos superflus doit se faire lentement et sûrement en prenant de nouvelles bonnes habitudes et en ne traumatisant pas son corps.

Rien de sert de courir, il faut maigrir doucement et régulièrement, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Obesity. En effet, maigrir doucement et de manière stable permet de perdre plus de poids sur le long terme. En revanche, maigrir rapidement ne permet pas une efficacité à long terme.

Les chercheurs de l'université Drexel, à Philadelphie (États-Unis) ont mené une étude avec 183 personnes en surpoids ou obèses et leur ont fait suivre pendant un an un programme de perte de poids.

Ce régime a utilisé des substituts de repas et imposé des objectifs comportementaux tels que l'auto-surveillance, le contrôle calorique et l'augmentation de l'activité physique. Les participants ont assisté à des groupes hebdomadaires au cours desquels ils ont été pesés. Les participants ont également signalé des comportements et des attitudes liés à l'alimentation, comme les envies, la consommation émotionnelle, la boulimie et l'angoisse.

LA FLUCTUATION DU POIDS MAUVAISE POUR MINCIR

Les chercheurs ont constaté que les participants dont le poids avait fluctué le plus au cours des six et des 12 premières semaines de leur régime avaient montré le plus de peine à garder un poids stable 12 et 24 mois après le début du programme. En revanche, les individus qui avaient perdu régulièrement le même poids, même s'il était plus faible, ont pu rendre leur régime efficace sur le long terme.

La régularité de la perte de poids semble la clé pour un régime performant. Pour ce faire, il est plus réaliste de perdre 500 grammes par semaine que 2 kilos.

"Il semble que développer des comportements stables et répétés, par rapport à sa consommation de nourriture et à son objectif, assez tôt dans le cadre d'un programme de contrôle de son poids est vraiment important pour pérenniser ces changements sur le long terme", explique l'auteure principale de l'étude, Emily Feig.

Santé du Monde