En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

11 questions que vous n'avez jamais osé demander sur le point G, l'orgasme, la sodomie, la libido. Dr Christian Lemmel

11 questions que vous n'avez jamais osé demander sur le point G, l'orgasme, la sodomie, la libido.

 

1. Je n'ai jamais eu d'orgasme vaginal. Suis-je normale?

Sachez tout d'abord qu'en matière de sexualité il n'y a rien de "normal" ou "d'anormal" (mis à part certaines perversions punies pas la loi). La différence entre orgasme "vaginal" et orgasme "clitoridien" est artificielle : les terminaisons nerveuses qui, quand elles sont stimulées, vont conduire à l'orgasme sont multiples, essentiellement concentrées au niveau du clitoris (dont seule une petite partie émerge), mais également dans la paroi vaginale. Certaines femmes se disent "clitoridiennes" car c'est en stimulant leur clitoris qu'elles arrivent le mieux à l'orgasme, d'autres se disent "vaginale" car pour elles la pénétration est importante pour jouir. En fait qu'importe ! Le principal est de s'épanouir dans sa sexualité.

 

2- Mes orgasmes sont plus forts quand je me masturbe... Pourquoi?

Pour la raison essentielle que le meilleur amant, ou la meilleure maitresse, est… soi-même ! En se masturbant on perçoit très exactement et à la seconde près ce qui nous donne le plus de plaisir, on se guide ainsi et sans erreur vers l'orgasme.

 

3- Je n'ai jamais eu d'orgasme... Suis-je frigide?

Si l'orgasme est agréable il n'est pas indispensable. Il est possible de ressentir un plaisir immense et un immense bonheur dans une relation sexuelle sans pour autant avoir un orgasme. La frigidité n'est pas l'absence d'orgasme mais l'absence de désir, de libido.

 

4- Pourquoi a-t-on souvent plus envie durant l'ovulation?

Les taux d'hormones féminines varient au cours du cycle et sont maximums à l'ovulation, déclenchant volontiers une montée inconsciente du désir… La nature est bien faite qui augmente le désir quand la fécondation est le mieux possible…

 

5- Faire l'amour souvent, est-ce que ça augmente la libido?

La libido est soumise à d'innombrables facteurs, certains favorisant (les hormones, les stimuli sexuels, l'ambiance, l'état psychique, etc.) d'autres inhibant (les hormones, l'absence de stimulation, l'ambiance, l'état psychique, etc.). Faire souvent l'amour par obligation n'augmentera pas la libido, faire souvent l'amour par envie répond à une libido développée.

 

6- Comment puis-je trouver mon point G?

En le cherchant, s'il existe ! Le point G est une structure (parfois contestée) de la paroi antérieure du vagin (tiers inférieur), dont la stimulation mécanique augmenterait les sensations voluptueuses.

 

7- Les antidépresseurs minent-ils la vie sexuelle?

La dépression mine la vie sexuelle. Les antidépresseurs pris à tort et à travers, et donc peu efficace, minent la vie sexuelle. Les antidépresseurs pris à bon escient (sur prescription médicale) peuvent même, pour certains, avoir un effet stimulant.

 

8- Il m'arrive de ne pas avoir le goût de faire l'amour, et ça peut durer deux ou trois semaines, parfois plus. Mon partenaire, lui, aurait le goût chaque jour! Que faire?

C'est un des challenges du couple d'arriver à une bonne harmonie sexuelle. Il ne faut pas se forcer, mais en même temps avoir en tête d'être agréable à l'autre… que se soit en accélérant ou en freinant !

 

9- Peut-on contracter une ITS (infection transmissible sexuellement) en ayant des relations buccogénitales?

Oui. De nombreuses MST (maladies sexuellement transmises) peuvent s'attraper par la bouche, bien que souvent de façon statistiquement inférieure à la voie sexuelle (comme pour le VIH). De toute façon il est indispensable de se protéger face à un partenaire occasionnel ou que l'on connaît encore peu.

 

10- Est-ce que la sodomie fait mal ?

Non, la sodomie consentie et réalisée sans violence ne fait pas mal. L'anus a des capacités de dilatation importantes, pour peu qu'il soit préparé à cela.

 

11- J'ai surpris mon partenaire en train de se masturber. Dois-je en conclure que je ne satisfais pas ses besoins sexuels?

Pas systématiquement. Les fantasmes de chacun peuvent conduire à se masturber, comme une sorte de rêve érotique éveillé.

 

Dr Christian Lemmel

Santé du Monde