En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Les photos ou les vidéos sur les réseaux sociaux d'amis hyper sportifs peuvent provoquer un trouble de l'image corporelle.

Complexes : attention aux réseaux sociaux

 

Les photos ou les vidéos sur les réseaux sociaux d'amis hyper sportifs peuvent provoquer un trouble de l'image corporelle.

Passer trop de temps sur les réseaux sociaux à liker les photos et les vidéos de vos amis sportifs augmenterait le risque d'avoir une mauvaise image corporelle de soi, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Health Communications. Par effet de comparaison, et par  d'identification, les internautes développent un stress et une anxiété à propos de leur poids.

Les chercheurs ont mené une étude avec 232 personnes connectées à des réseaux sociaux de fitness et d'activités sportives comme la randonnée, la marche à pied, la gymnastique ou des entraînements en salle de sport pour analyser les effets sur la personnalité et les complexes de l'adhésion à ce type de médias.

Le premier effet constaté par les scientifiques a été une très forte identification avec deux sortes d'effets, l'un positif, l'autre négatif.

En effet, certaines personnes se servent des personnalités des réseaux comme moteur et par volonté de leur ressembler parviennent à devenir plus actives.

En revanche, les chercheurs ont aussi observé que plus le nombre de like était nombreux, plus l'obsession du poids était marquée et le risque de complexe fort.

«Ce phénomène conduit potentiellement à une mauvaise image de soi et s'aggraverait surtout chez les personnes déjà complexées par leur poids », concluent les chercheurs.

Santé du Monde