En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Rhume et grippe: ce n’est pas la même chose!

LES VÊTEMENTS CHAUDS NOUS PROTÈGENT-ILS DE LA GRIPPE?

 

Si vous sortez de chez vous par temps froid sans vous emmitoufler dans un bon manteau, vous serez plus exposé au froid, mais pas à la grippe!"Couvre-toi, tu vas attraper la mort!"

Un récent article du New York Times s'est penché sur la nature du lien pouvant exister entre le froid et la grippe - mais l'analyse de ce quotidien aurait gagné à être plus détaillée. La journaliste Gina Kolata auteure d'un ouvrage consacré à la grippe, par ailleurs étrangement captivant) s'est appuyée sur une étude menée par quatre microbiologistes de la Mount Sinai School of Medicine (New York). Elle écrit que le virus de la grippe "est plus stable et demeure dans l'air plus longtemps lorsque l'air est froid et sec; les conditions exactes de l’acmé de la saison grippale". Kolata passe trop vite sur ce point; aussi le néophyte continuera-t-il de se demander si l'étude en question donne raison à un avertissement maternel venu du fond des âges: "Couvre-toi, tu va attraper la mort!".

Rhume et grippe: ce n’est pas la même chose!

D'un côté, l'étude citée justifie la mise en garde dans la mesure où le fait de sortir par temps froid augmente les risques de contracter la grippe. On sait, en revanche, que l'exposition au froid n'a absolument aucun effet sur la vulnérabilité au rhume, bien différent de la grippe et principalement provoqué par le "rhinovirus". Désolé, maman!

Mais qu'en est-il des manteaux, pull-overs, moufles, écharpes et autres bonnets? Pendant plusieurs générations, nombre de mères ont cru qu'ils pouvaient faire rempart au virus de la grippe. Selon l'étude citée dans l'article (étude menée sur des cochons d'Inde!), il est inutile d'étouffer vos enfants sous de multiples couches de vêtements chauds pour les protéger du virus grippal.

Cette conclusion est certes sous-entendue par Kolata, qui s'intéresse à la façon dont l'air froid influence le virus - mais la journaliste ne fait référence à la grande question du manteau d'hiver que brièvement, en fin d'article. "On n'a signalé aucun bouleversement de la réaction immunitaire" chez les cochons d'Inde exposés à des températures plus basses, écrit-elle. Voici comment l'étude de Mount Sinai présente les choses:

“Nous n’avons pas remarqué de différences significatives entre les cochons d'Inde placés dans un environnement maintenu à 5°C et ceux placés dans un environnement maintenu à 20°C. Ces constatations tendent à démentir l’idée selon laquelle la tension physiologique provoquée par le froid entraînerait un affaiblissement de la réaction immunitaire. »

Traduction: si vous sortez de chez vous par temps froid sans vous emmitoufler dans un bon manteau, vous serez plus exposé au froid, mais vous ne serez pas plus susceptible de contracter la grippe que les promeneurs bien protégés contre les éléments. En revanche, vous aurez plus de chance de l’attraper que les gens qui restent chez eux. Les parents ont donc le choix entre deux solutions: enfermer leurs bambins à triple tour au sein du domicile familial, ou déménager sous les tropiques, où, comme le souligne Kolata, «la grippe – et la saison du même nom - sont rares». Mais il existe une troisième option, recommandée par Peter Palese, l’un des auteurs de l’étude : faire vacciner son enfant!

Santé du Monde