En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Le ministre de Santé du Zimbabwe, a mis en évidence le fait que les préservatifs importés de chine sont trop petits.

Les préservatifs chinois sont " trop petits " pour les habitants du Zimbabwe

 

Le ministre de Santé du Zimbabwe, David Parirenyatwa, a mis en évidence le fait que les préservatifs importés de chine sont trop petits. Un réel problème pour un pays fortement touché par le virus du Sida.

Le Zimbabwe est l'un des pays les plus touchés par le virus du Sidaavec 13,5 % de la population atteinte. Un programme de prévention visant à encourager l'utilisation du préservatif vient d'être lancé par le ministre de la Santé, David Parirenyatwa. Cependant, lors d'une conférence à Harare, la capitale du Zimbabwe, ce dernier a mis en évidence un problème de taille : « Nous importons les préservatifs de Chine et beaucoup d'hommes se plaignent qu'ils sont trop petits ».

FABRIQUER LOCALEMENT DES PRÉSERVATIFS ADAPTÉS

Même si cette information en ferait sourire plus d'un, elle est loin d'être anodine. En effet, la majorité des préservatifs que l'on trouve au Zimbabwe viennent de Chine, et il existe très peu de producteurs locaux. Le ministre de la Santé, a donc fortement incité les industriels à en fabriquer sur place : « Nous avons besoin d'avoir nos propres préservatifs ».

Ces mots ne sont pas passés inaperçus puisque Zao Chuan, directeur de la société Beijing Daxiang, l'un des fabricants des préservatifs chinois, a déclaré au South China Morning Post : « Nous avons commencé à faire une enquête afin de mieux comprendre les problèmes qu'ils rencontrent avec nos produits. Je peux déjà vous dire que nous proposerons bientôt des préservatifs de tailles différentes sur le marché zimbabwéen ».

Santé du Monde