En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Femme fontaine ou pas, le principal est avant le plaisir féminin, vous ne pensez pas ?

LE VRAI/FAUX SUR LES FEMMES FONTAINES PAR ICI !

 

Tout ce que vous avez toujours rêvé de savoir… Sans jamais oser demander ! Non pas que le sujet soit tabou. Le phénomène est naturel et arrive à de nombreuses femmes. Mais en toute honnêteté, il est plus aisé de parler de la dernière collection H&M que d’éjaculation féminine. Et pourtant, le sujet a de quoi déchaîner les foules voire délier les langues. Certains le considèrent comme l’un des graals sexuels du plaisir féminin (au même titre que l’orgasme lié au point G), d’autres, en réalité, le redoutent. Découvrez le vrai/faux sur les femmes fontaines par ici.

Il ne faut pas dire, fontaine, je ne boirai pas de ton eau.

C’est un fait, nombreuses sont les femmes à vivre l’éjaculation féminine. Et à bien le vivre même ! Pourtant, invariablement, le sujet fait rosir les joues des femmes. Surtout, il est entouré d’une ouate de mystère. Tentons ensemble de démêler le vrai du faux :

La femme fontaine est un mythe : FAUX

Spoiler : la petite sirène est un mythe. Sorry girls. La petite souris également. Vos parents plaçaient simplement vers 11h30 une pièce ou deux sous votre oreiller. Le phénomène de l’éjaculation féminine, a contrario, est tout simplement véridique. Certaines femmes l’expérimentent, d’autres non.

Une chose est sûre, le sujet ne laisse personne indifférent. Sur Google, on recense plus de 1 540 000 requêtes concernant ce phénomène… De quoi déculpabiliser les femmes qui la vivent lors de leurs ébats sexuels !

L’éjaculation féminine est synonyme d’orgasme : FAUX

Il s’agit d’une pure réaction corporelle face à la pénétration. Sauf qu’il faut un profond relâchement du corps (et de l’esprit) pour que celle-ci se produise. Elle intervient donc régulièrement au moment de l’orgasme féminin.

Mais si vous vous abandonnez totalement à l’instant présent, celle-ci peut également se produire à tout moment lors de l’acte sexuel.

Toutes les femmes peuvent être femme fontaine : VRAI

Toutes les femmes peuvent vivre l’éjaculation féminine ! Eh bien oui, puisqu’il s’agit d’un simple « mécanisme corporel ». Encore faut-il savoir l’activer… C’est, a priori, à ce moment précis que vous reposez votre café et que vous vous concentrez réellement sur cet article. N’est-ce pas ?

Pour devenir femme fontaine, il existe une technique de polichinelle, bien connue des plateaux de films pour adultes notamment. Celle-ci porte le nom de « capitaine Crochet ». Curieuse ? Il suffit d’introduire deux doigts à l’intérieur du vagin et d'effectuer une douce pression -de manière diffuse- en courbant les phalanges. Un massage sensuel qui mènerait également à l'orgasme point G !

Le liquide est en réalité de l’urine : FAUX… et VRAI.

Nous entendons d’ici des « oh » et des « buaah ». Non, il ne s’agit pas purement et simplement de votre urine. Rassurées mesdames ?

Nonobstant, ce fluide corporel se produisant dans la vessie durant l’acte sexuel, il peut donc en contenir un faible pourcentage. Juste une quantité infime, promis. Il est donc inodorant mais peut légèrement tacher vos draps…

Pour devenir femme fontaine, il suffit de dire à haute voix une incantation magique : FAUX

Evidemment. C'était simplement pour savoir si vous suiviez toujours.

Les hommes détestent ça : FAUX

Si certains hommes sont interloqués face à l’éjaculation féminine, pour d’autres, il s’agit d’une véritable fierté masculine. De l’avis de plusieurs femmes dites « fontaine », certains messieurs, si fascinés par cet acte naturel feraient même tout pour qu’il se reproduise à nouveau !

Si vous êtes vous-même concernée par cette réaction corporelle, ne soyez donc pas mal à l’aise à l’idée que votre partenaire puisse trouver cela peu ragoûtant. L’éjaculation féminine est la preuve formelle que vous êtes très –très- détendue entre ses mains expertes… Et c’est plutôt bon signe.

 Femme fontaine ou pas, le principal est avant le plaisir féminin, vous ne pensez pas ?

Santé du Monde