En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

5 choses que vous ne saviez pas sur vos règles

 5 choses que vous ne saviez pas sur vos règles

Elles sont une réalité pour toutes les femmes, mais que savez-vous vraiment sur votre cycle menstruel ?

1 La période «moyenne» n'existe pas.
Alors que chaque cycle suit le même processus biologique, il y a tellement de fluctuation entre les individus qu'il n'est pas possible de définir ce qu'est une période standard pour chaque corps féminin. Ce qui est important, c'est que vous maîtrisiez votre cycle moyen et que vous vous habituiez à le surveiller, de sorte que, si votre cycle change, vous le remarquiez rapidement. Les fluctuations de vos règles peuvent être un signe de problèmes de reproduction ou d'hormones. Il est donc recommandé de consulter votre médecin si les choses changent.

2 Enchainer les plaquettes de pilules pour les éviter : c’est permis !
les femmes sont souvent étonnées d'apprendre qu'il n'y a aucun avantage médical à avoir ses règles, à moins, bien sûr, que vous n’essayiez de tomber enceinte. En d'autres termes, il n'y a aucun inconvénient scientifique à choisir de ne pas avoir de règles si les sauter améliore votre qualité de vie. En ce qui concerne la pilule contraceptive moderne , la dose d'hormones qu'elle délivre est très faible, ce qui la rend sûre. En particulier pour les femmes qui ont des règles lourdes et douloureuses ou qui ont du mal à supporter un cycle irrégulier. Parlez d'abord à votre médecin.

3 La douleur ne devrait pas faire partie du jeu
Beaucoup trop de femmes tolèrent le syndrome prémenstruel chaque cycle avec le sourire ! Pourquo i? Parce qu'elles croient que c'est inévitable – une croyance incontournable qui, malheureusement, est trop souvent soutenus par des médecins et autres professionnels qui se contentent de recommander des analgésiques en vente libre. Cependant, toute douleur, causée par des règles ou autres, qui vous empêche d’accomplir des tâches quotidiennes ou qui affecte votre qualité de vie doit être signalée à votre médecin et traitée de façon proactive. Cependant, les douleurs importantes au cours des règles ne sont pas aussi rare qu'on ne pourrait le penser: 10% des femmes sont touchées à chaque cycle, et une femme sur quatre déclare souffrir de douleurs sévères. elles peuvent frapper plusieurs jours avant le début des règles alors recherchez l'aide d'un spécialiste !

4 Les tampons ou les serviettes : peu importe
Les tampons sont choisis par au moins 50% des femmes pour gérer les saignements au cours de leur cycle. Bien qu'ils aient parfois une mauvaise réputation, en grande partie pour leur lien avec le syndrome de choc toxique (une infection bactérienne qui peut être fatale), il est important de se rappeler que cette maladie est très rare Quel que soit le type de protections que vous préfériez  il est essentiel de les utiliser correctement :  changer les assez souvent (ne les laissez jamais plus de six à huit heures) et lavez-vous les mains correctement  avant et après.

5 bien manger peut soulager les douleurs
Nous savons que ce que nous mangeons peut interférer avec les niveaux d'hormones et, en tant que tels, affecter la régularité et l'intensité de nos cycles. Un excès de graisse peut augmenter la production d'œstrogène (ce qui affecte les règles), tout comme la consommation élevée de caféine. Il est donc bon de maintenir un poids santé et de surveiller la quantité de café et de thé que vous buvez. De même, l’alcool a un effet inflammatoire sur nos cellules. Il a également été démontré que certains composés nutritionnels avaient un effet positif sur la réduction des symptômes du syndrome prémenstruel, en particulier des crampes d'estomac. 

 

0 commentaire(s)

  

Santé du Monde