En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

LES POSITIONS SEXUELLES « CLASSIQUES » SONT LES MOINS STRESSANTES

Sexo : quelles sont les positions les plus stressantes sous la couette ?

 

BDSM, bondage, sex-toys... Au lit, certaines pratiques sexuelles peuvent générer du stress, voire une certaine inquiétude : on vous explique tout.

Oui, vous avez bien lu : sous la couette aussi, le stress peut pointer le bout de son nez ! Le site Superdrug Online Doctor a mené une étude auprès de 1000 adultes - 500 Européens, 500 Américains - afin d'établir un classement des positions les plus stressantes... ou les moins confortables.

Dans cette étude (qui a été publiée ce 17 janvier 2018), on apprend d'abord que 87 % des couples considèrent que leur vie sexuelle est « modérément audacieuse ». À l'idée d'essayer de nouvelles positionsdu Kamasutra, 11 % des femmes européennes se disent « stressées », un chiffre qui monte à 21 % pour la perspective d'utiliser un sex-toy en couple... et jusqu'à 55 % pour la découverte de pratiques sexuelles plus exotiques (BDSM, bondage, faire l'amour dans un lieu public...).

LES POSITIONS SEXUELLES « CLASSIQUES » SONT LES MOINS STRESSANTES

Du côté des positions sexuelles, c'est (sans surprise) le 69 debout qui remporte la palme du stress et de l'inconfort, chez les hommes comme chez les femmes - on comprend parfaitement. Arrive ensuite le sexe anal, qui angoisse davantage les femmes puisqu'elles sont 55 % à envisager cette expérience avec une certaine anxiété. Plus surprenant : 16,3 % des femmes et 9,5 % des hommes ressentent une gène vis-à-vis de la masturbation, qu'elle soit pratiquée en solo ou en couple.

Les positions sexuelles les moins stressantes, quant à elles, regroupent les grands classiques : ainsi, 1 % des hommes et des femmes seulement sont inquiets à l'idée de faire l'amour dans la position du missionnaire - les inquiétudes sont un tout petit peu plus élevées pour les positions de la levrette, de l'Andromaque et des cuillères. Et si la routine avait du bon, finalement ?

Santé du Monde