En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Nos 8 meilleurs conseils pour passer à travers du syndrome prémenstruel

Nos 8 meilleurs conseils pour passer à travers du syndrome prémenstruel

 

1 éviter les stimulants

Bien qu'une tasse de thé accompagnée d’une petite pâtisserie puisse sembler particulièrement attrayant en ce moment, trop de caféine, d'aliments sucrés et d'alcool peuvent causer des déséquilibres de glycémie, aggravant ainsi vos symptômes.

2 Réduire votre consommation de chocolat

Plus facile à dire qu'à faire, mais persévérez et vous en récolterez les bénéfice car  le chocolat contient des méthylxanthines qui peuvent augmenter la sensibilité des seins.

3 manger de la pastèque

Ce sentiment de gonflement qui accompagne le syndrome prémenstruel est causé par la rétention d'eau.  le meilleur moyen de vous soulager est d'utiliser un diurétique naturel comme la pastèque.

4 prendre l'air

Sortez ! Une demi-heure d’air frais vous permettra de vous vider la tête et de calmer vos nerfs.

5 éviter la constipation

Les intestins peuvent devenir plus lents avant vos règles, ce qui favorise les ballonnements et autres symptômes. Mangez beaucoup d'aliments contenant des fibres solubles comme l'avoine, les graines de lin , les bananes, les pommes, les pois chiches et les légumineuses pour que tout continue à bouger normalement.

6 il vous faut une bonne nuit de sommeil

Un mauvais sommeil peut perturber les niveaux d'hormones, aggravant vos symptômes. Assurez-vous d’avoir vos huit heures de sommeil en dégustant une tasse de thé à la camomille et en prenant un bon bain chaud avant de vous coucher.

7 soyez heureux

La sérotonine, notre hormone « du bonheur », peut dégringoler avec le syndrome prémenstruel. Faites le plein d'aliments riches en tryptophane, tels que les œufs, les noix et les graines, le tofu, le saumon et la dinde, qui aident à augmenter les taux de sérotonine.

8 faites de l’exercice

Oui, c'est la dernière chose que vous avez envie de faire dans ces moments-là, mais faites-nous confiance. En plus d’aider à contrôler son poids, l’exercice favorise la libération d’endorphines, qui aident à réduire les symptômes du syndrome prémenstruel.

 

0 commentaire(s)

  

Santé du Monde