En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Point G : comment le stimuler

Point G : les dangers de l'acide hyaluronique

 

L’injection d’acide hyaluronique dans cette zone est une aberration, poursuit Catherine Solano. L’injection proprement dite risque de perforer l’urètre qui se trouve à proximité et d’entraîner des séquelles urinaires. Par ailleurs, injecter un tel produitn’a jamais permis d’accroître les sensations d’orgasme (ni d’augmenter le plaisir sexuel chez l’homme, comme on l’entend parfois). Il s’agit là d’une idée commerciale, et pas scientifique. Les femmes à qui on injecte de l’acide hyaluronique pour combler leurs rides ne ressentent aucun changement de sensations particulier, à part un hématome et des douleurs sur le moment."

Point G : comment le stimuler

"L’exploration du point G se pratique après des préliminaires ayant fait monter l’excitation. Car, pour que sa stimulation déclenche des sensations de volupté, il faut bien évidemment que vous soyez en état d’excitation.

Vous pouvez, lors de cette stimulation, éprouver une envie d’uriner. C’est normal. Le point G se trouve juste en arrière de l’urètre, qui conduit l’urine de la vessie vers l’extérieur. Quand cette zone gonfle, sous l’effet de la stimulation, elle appuie sur l’urètre, ce qui entraîne un "faux besoin d’uriner". Cette sensation, pas forcément agréable à première vue, est souvent annonciatrice de l’orgasme. Elle empêche certaines femmes d’accéder pleinement au plaisir, car elles demandent à leur partenaire d’arrêter, de peur d’uriner. Pour limiter cet inconvénient, il est important d’uriner avant une relation sexuelle, afin d’être tranquille.

Stimulez les autres zones du vagin : l’entrée, l’arrière, les côtés, le fond… Leur excitation aussi suscite du plaisir. Ne vous acharnez pas sur ce point G qui fait fantasmer mais ne mène pas à l’orgasme aussi souvent qu’on le croit !"

Santé du Monde