En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Désobstruer les pores dilatés : l’option cosmétique

Peaux grasses : en finir avec les pores dilatés

 

Les peaux grasses en plus de devoir traiter l’excès de sébum et les imperfections doivent composer avec les pores dilatés et un grain de peau irrégulier. Les conseils de nos experts pour en finir avec ces "pores de l’angoisse".

 

SOMMAIRE

Les causes des pores dilatés
Désobstruer les pores dilatés : l’option cosmétique
Resserrer les pores dilatés : l’option médecine esthétique
Flouter les pores dilatés : l’option maquillage

Les causes des pores dilatés

Si les pores sont une constante à toutes les peaux (il s’agit de l’orifice de sortie du poil et du sébum), nous ne sommes pas toutes égales face aux problèmes de pores dilatés. En cause ? Une hyperséborrhée qui provoque une dilatation du pore qui "s’ouvre" pour favoriser l’élimination de l’excès de sébum. Les peaux mixtes à grasses sont touchées tout particulièrement mais certains facteurs peuvent aggraver le phénomène comme le tabac, les expositions solaires, le stress, les hormones ou bien encore le vieillissement cutané.

Désobstruer les pores dilatés : l’option cosmétique

L’un des gestes clés pour resserrer les pores dilatés c’est d’avoir une bonne hygiène. Nettoyer sa peau matin et soir pour la débarrasser de l’excès de sébum, du make-up et de la pollution et éviter ainsi que toutes ces impuretés ne se retrouvent dans les pores déjà saturés. Pour le Dr Hugues Cartier, dermatologue, une bonne hygiène est la base : "Pour réduire le diamètre du pore, c’est-à-dire en resserrer la sortie, il faut avant tout réduire la quantité de sébum qu’il contient."

Les patchs mais également les masques à l’argile et au charbon activé (à faire une à deux fois par semaine selon sa sensibilité) sont une bonne aide pour « vider » les pores.

Si une bonne hygiène est primordiale, encore faut-il choisir des soins adaptés qui vont aider à réguler la production de sébum.

Au quotidien, optez pour une eau ou une lotion nettoyante spéciale peaux à imperfections contenant du zinc, des micelles. "Recherchez les soins contenant des acides de fruit, des actifs sébo-régulateurs" conseille le Dr Didier Coustou, dermatologue et consultant Ducray. "Préférez les émulsions, les fluides et crèmes légères aux formules plus riches et évitez les formules huiles."

Les lotions astringentes sont un bon coup de pouce pour resserrer le grain de peau, mais malheureusement leur effet est souvent de courte durée. Par ailleurs, le Dr Coustou souligne que ces formules peuvent parfois être irritantes et doivent être utilisées à bon escient.

Enfin, même les peaux grasses ont besoin d’hydratation. Elles doivent toutefois se tourner vers des formules adaptées contenant de préférence des actifs peelings (contre les peaux mortes), des actifs matifiants (pour limiter la brillance) et encore une fois des actifs capables de réguler sur le long terme la production de sébum. Sur le long terme ? Oui, car réduire la taille des pores dilatés ne se fait pas en une nuit. "Le traitement des pores dilatés demande du temps. Il faut en effet changer l’état de la peau, qu’elle soit moins grasse, réduire la production de sébum, et cela demande du temps" prévient le Dr Coustou. Au minimum un mois, le temps d’un renouvellement cutané, et jusqu’à 6 mois. Et parfois, l’hyperséborrhée est vraiment trop importante et les cosmétiques ne suffisent plus. Le Dr Cartier explique qu’il faut alors prendre le problème à la source en régulant le sébum avec un traitement hormonal.

Resserrer les pores dilatés : l’option médecine esthétique

Pour lutter contre les pores dilatés et affiner le grain de peau, deux méthodes sont plébiscitées dans les cabinets de médecine esthétique : le laser et le peeling.

Tout d’abord le peeling qui, comme l’explique le Dr Cartier, va venir nettoyer plus en profondeur le pore, renforcer l’action des cosmétiques. Le médecin aura le choix entre des peelings très superficiels à base d’acide de fruits ou de dérivés de vitamine A qui auront un léger effet exfoliant, ou des formules plus fortes (TCA) qui vont "exfolier l’épiderme et abraser le derme provoquant une stimulation du collagène autour du pore ce qui va permettre de le raffermir." Le peeling aura pour effet d’affiner le grain de peau, de relancer le renouvellement cellulaire, de resserrer les pores.

Le protocole : en fonction du type de peeling , il peut être fait jusqu’à 4 séances par an pour les formules les moins agressives (AHA) quand 1 à 2 séances suffiront pour les peelings plus forts (TCA).
Les suites : des rougeurs pour les peelings doux à une éviction sociale due aux croûtes pour les peelings les plus forts.

S’il convient de traiter le pore dilaté en surface, il faut aussi parfois le travailler "au niveau du derme pour le restructurer. On va retendre le derme au laser pour que le pore soit mieux tenu." Comment ? Le laser en chauffant les tissus en profondeur va stimuler la synthèse de collagène, raffermir le derme, ce qui va entraîner une rétractation des pores dilatés. Pour raffermir le derme, le dermatologue ou le médecin esthétique ont une palette d'actes plutôt large : laser fractionné non ablatif, ultra-sons, radiofréquence.


 

Santé du Monde