En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Sauter le petit-déjeuner avant votre entraînement pourrait vous aider à brûler des graisses

S'entraîner avant le petit-déjeuner peut affecter votre taux d'insuline et vous aider à rester en meilleure santé.


L'amélioration de la sensibilité à l'insuline peut aider à réduire le risque de développer un diabète.
Une nouvelle étude au Royaume-Uni se concentre sur la façon dont les repas peuvent influer sur les résultats d'un entraînement.

S'exercer avant le petit-déjeuner peut avoir un impact positif sur la santé des personnes, notamment brûler plus de graisse et mieux contrôler la glycémie, selon une nouvelle étude publiée  dans le Journal of Clinica lEndocrinology & Metabolism par des scientifiques de la santé de deux universités britanniques.

Au cours de cette étude de six semaines, des chercheurs des universités de Bath et de Birmingham ont étudié des dizaines d'hommes en surpoids ou obèses qui étaient sédentaires dans la région de Bath en Angleterre.

A lire aussi : Le régime sportif 15 jours est-il dangereux ?

L'étude a montré que ceux qui s’entraînaient avant le petit déjeuner brûlaient deux fois plus de graisse que ceux qui faisaient de l'exercice après le repas du matin.

Les chercheurs ont constaté que les personnes qui faisaient de l'exercice après avoir jeûné toute la nuit avaient des niveaux d'insuline plus bas pendant l'exercice.

Comment l'étude a-t-elle fonctionné?

Les participants, qui pratiquaient le cyclisme d'intensité modérée, prenaient leurs repas avant 20 heures la veille de l'exercice.

Les chercheurs ont comparé les résultats de deux groupes - ceux qui prenaient leur petit-déjeuner avant l'exercice et ceux qui mangeaient après - avec un groupe témoin d'hommes n'ayant apporté aucun changement de mode de vie.

Les chercheurs ont construit cette étude en partie sur la base d'éléments de plus en plus nombreux montrant que le moment choisi pour les repas peut avoir une incidence sur l'efficacité de l'exercice.

A lire aussi : Le sport fait-il maigrir ?

Bien que l'entraînement avant le petit-déjeuner pendant plus de 6 semaines n'ait entraîné aucune différence de perte de poids, l'étude a montré que cela avait un impact positif sur la santé des participants, car leur corps réagissait mieux à l'insuline.

Cet effet a d'importantes répercussions à long terme: il maintient leur taux de sucre dans le sang et peut potentiellement réduire le risque de maladies telles que les maladies cardiaques et le diabète.

Les chercheurs disent que leurs données sont les premières à montrer que l'entraînement physique avant le petit déjeuner a un impact sur les exercices d'entraînement d'intensité modérée chez les hommes en surpoids ou obèses.

Les chercheurs ont expliqué que l'augmentation de la consommation de graisse est en grande partie imputable à la baisse des taux d'insuline pendant l'exercice, ce qui signifie que les personnes qui exercent leur activité avant le petit-déjeuner finissent par utiliser davantage de graisse provenant de leur tissu adipeux et de leurs muscles comme carburant.

A lire aussi : Maigrir c’est du sport ! 

Les principales conclusions de cette étude sont que le calendrier des repas en relation avec l'exercice peut avoir un impact profond sur les réactions à l'exercice

Pour les personnes cherchant à maximiser les avantages de l'exercice sur la santé, effectuer certaines séances à jeun tôt le matin est susceptible de fournir de meilleurs avantages que d'effectuer toutes les séances après le petit-déjeuner

Des recherches antérieures avaient suggéré qu'une seule séance d'exercices effectuée avant le petit-déjeuner augmente la consommation de graisse. Mais avant cette étude, personne ne savait avec certitude si cette augmentation de la consommation de graisse persistait au cours d’un programme de formation ou pendant une période prolongée.

Nous montrons ici que l'augmentation de la consommation de graisse liée à l'exercice physique avant le petit-déjeuner persiste pendant six semaines d'entraînement, même lorsque les personnes sont en meilleure forme physique

A lire aussi : Pour une rentrée sportive réussie, choisissez bien votre activité

En outre, cela se traduit par des améliorations de la sensibilité à l'insuline et des adaptations musculaires associées au contrôle de la glycémie.

Il a ajouté que ces améliorations de la sensibilité à l'insuline et de ces adaptations musculaires pourraient potentiellement réduire le risque de développer un diabète de type 2.

Les scientifiques de la santé savaient depuis au moins 40 ans que s'abstenir de manger avant de faire de l'exercice augmentait la dépendance à la graisse comme carburant.

Donc, leurs résultats montrant ce n'est pas nouveau mais ce qui est nouveau, c’est que les niveaux élevés d’insuline ont été réduits avec l’entraînement physique avant, mais pas après, l’ingestion de glucides.

Cela suggère que si vous êtes une personne physique à risque de diabète ou qui a un taux de sucre élevé dans le sang, faire de l'exercice à jeun  favorise cette réduction de la réponse insulinique au repas

A lire aussi : Se préparer aux sports d'hiver

Devenir en meilleure santé sans perdre de poids

Le message de santé publique pourrait être que vous n'avez pas nécessairement besoin de perdre de la graisse corporelle pour devenir plus sensible à l'insuline.

Disons que la génétique veut que vous soyez une personne plus grande. Le message de santé publique dirait que même si vous ne maigrissez pas, vous pouvez améliorer votre santé avec une méthode similaire à celle-ci

Les chercheurs disent que les prochaines étapes consistent à explorer les effets à long terme de ce type d’exercice et à déterminer si les femmes en bénéficieront de la même manière que les hommes.

Santé du Monde