En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer

Le sélénium, ami ou ennemi ?

Le sélénium, ami ou ennemi ?

Le sélénium est un oligo-élément, c’est-à-dire un élément présent dans l’organisme en très petite quantité.

Longtemps méconnu, il a même été considéré comme uniquement toxique. Aujourd’hui cependant, il entre dans la formulation de très nombreux compléments alimentaires.

Le sélénium est dit antioxydant, on le retrouve, entre autres, dans la gluthation peroxydase, enzyme anti-oxydante majeure. Il entre aussi dans la composition de nombreuses protéines, et, même si on ne connait pas encore tout à fait le rôle de toutes ces protéines, on sait qu’une carence en sélénium perturbe le fonctionnement de la thyroïde, des muscles y compris le muscle cardiaque, entraine une sensibilité augmentée aux infections, et est responsable de cataractes, de scléroses …

Cependant, il faut se souvenir qu’il peut être toxique, voir mortel à fortes doses. Cette toxicité existe aussi en cas d’ingestion chronique même à faibles doses.

Cependant, globalement, nous sommes plutôt à risque de manquer de sélénium. En effet, l’appauvrissement général des terres diminue la teneur en sélénium des plantes et le raffinage des céréales accentue les déperditions. Les sources végétales semblent donc incertaines.

Notons que certains crustacées comme les crabes ou les crevettes sont d’excellentes sources, que 100 grammes de saumon fournissent les 2/3 de l’apport journalier et que le poulet participe, lui aussi, au maintien d’un bon statut en sélénium.

 

Comme toujours, souvenons-nous que l’apport par l’alimentation est toujours préférable à la complémentation et qu’il est important d’ouvrir les yeux, de bien lire les étiquettes.

En effet, si vous prenez plusieurs compléments alimentaires, veillez à ce que la dose totale de sélénium que vous avalez ne soit pas excessive.

 

Dans le doute, rien ne vous empêche de demander un dosage biologique pour connaitre votre statut en sélénium. Cela vous permettra de savoir si vos habitudes alimentaires sont suffisantes ou si vous avez besoin d’un petit coup de pouce.

 

Nathalie Boillot

Docteur en Pharmacie

Coaching santé, Paris

nboillot.nutri@gmail.com

 

Par Nathalie boillot
Nathalie boillot
Docteur en Pharmacie Sante du Monde

Santé du Monde