En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer
 RÉPONDRE

eugénisme pour ou contre ?

Seriez vous d'accord pour que l'on augmente génétiquement les capacités de votre enfant si vous étiez sur qu'il n'y aurait aucun effet négatif sur sa santé???

C'est un peu long,mais je me suis donné du mal pour l'écrire....Certains disent que ce texte est monstrueux,d'autres qu'il est  correct.....Qu'en pensez-vous???
  Je me permet aussi de vous poser un sondage issu de science et vie,ou 60% des parents répondaient oui....je pense qu'il va etre intéressent de voir les proportions du oui dans ce forum...

Toute espèce vivante possède un patrimoine génétique: un assemblage de nucléotides formant la célèbre spirale de l'ADN (pour acide désoxiribo-nucléïque ) ou, chez certaines espèces (assez rares), une spirale d'ARN (pour acide ribo-nucléïque )...  Cette chaîne de la vie se compose de petites unités : les gènes , permettant à la cellule de produire diverses protéines... Ce sont ces gènes qui donnent à chaque espèce ses caractères, la différenciant des autres(c'est aussi vrai entre les individus d'une même espèce...
  Bien qu'il soit possible que la vie soit apparue a plusieurs endroits différents , la plupart des scientifiques s'accordent à dire que toute les espèces vivantes actuelle proviennent d'une même "souche vivante" originelle..... Cependant , la vie terrestre connaît une énorme diversité , si bien que l'on peut avoir du mal à croire que toutes ces espèces dérivent d'une même souche... Et pourtant , l'évolution permet d'expliquer cette gigantesque biodiversité : un élément extérieur(substance chimiques mutagènes ou photon possédant une grande quantité d'énergie (par exemple rayon UV ou gamma) détruit une partie de l'ADN ( souvent seulement un seul chaînon d'acides aminés )... Alors , l'organisme essaie de réparer la spirale à l'identique , mais parfois , ce mécanisme se trompe , ou ne dispose pas des données suffisantes  pour réparer à l'identique : la spirale d'ADN ainsi réparée se trouve être différente de celle qu'elle était avant d'être altérée ; la protéine produite par le gène ayant été touché est donc différente de celle qu'il y avait avant : on appelle ce phénomène la mutation.... Bien sûr , la plupart des organismes possèdent des processus de défense contre ces mutations, ce qui conduit très souvent a la destruction par l'organisme de la cellule mutante, ou, si l'organisme échoue dans sa destruction, par l'apparition d'un cancer, maladie ou la mutation provoque une multiplication anarchique des cellules mutantes.....Ensuite, si rien de tout cela ne se produit, il faut encore que cette mutation soient sexuellement transmissible(pour les organismes qui ont un système de reproduction sexué): si c'est le cas , toute la lignée descendant de cet individu, qui sera porteuse de la mutation, sera soumise à la sélection naturelle,ainsi, si elle avantage ces individus dans leur milieu naturel, ceux-ci auront plus de chances de rester en vie et de se reproduire que l'espèce non-mutante, et auront tendance à gagner du terrain sur celle-ci...si, au contraire, elle n'est pas viable ou désavantageuse, les individus dotés de cette mutation auront du mal à se reproduire, et finiront par disparaitre: cette mutation désavantageuse finira donc par disparaître, grâce à la sélection naturelle, qui fait le tri entre les bonnes et les mauvaises mutations , les espèces sont poussées vers le haut: j'entend par là vers plus de performances, plus d'adaptation, plus de complexité, voire plus d'intelligence, car celle-ci permet d'ellaborer de nouvelles stratégies pour survivre,chasser,etc...

Le problème de l'homme est d'ailleurs qu'il a acquis assez soudainement une intelligence encore jamais vue, qui l'a placé au-dessus des autres espèces, qui n'ont pas eu la chance d'acquérir elles aussi l'intelligence necessaire pour le contrer, et empêcher sa prolifération exponentielle, et la rupture de l'équilibre naturel qui régnait jusqu'alors entre les espèces qui en a découlé....

Mais l'homme, grâce à son intelligence, a su progressivement se placer au-dessus des règles inhérentes à la vie: il a progressivement fait barrage à la sélection naturelle, pour arriver aujourd'hui a une quasi-absence de sélection naturelle..... Très bien, diront certains, tant mieux, diront d'autres... Mais en réalité, l'intelligence humaine s'est révélée être a double tranchant:

_d'un coté, cet arrêt de la sélection naturelle a permis la prolifération  de l'espèce, en permettant a la grande majorité des individus de survivre,

_mais de l'autre, ce blocage de la sélection naturelle a eu deux effets pervers d'une telle gravité qu'ils mettent en danger, à long terme, la survie de l'espèce:             _1: blocage du processus d'évolution: la plupart des individus peuvent se reproduire avec une égale intensité:ainsi,  quelqu'un qui porte une mutation avantageuse n'aura pas plus de chance de se reproduire que les autres...

_2: dégénérescence de l'espèce, du fait que des individus porteurs de tares génétiques, ou mutations dévalorisantes, peuvent se reproduire autant que les autres, et petit a petit, toute les mutations étant à égalité, on voit se multiplier des individus porteurs de tares plus ou moins graves ( athme, myopie, etc pour les moins graves, et des tares qui devraient normalement provoquer la mort immédiate de l'individu, comme l'absence de système immunitaire, et des maladies dangereuses pour l'individu sur le long terme contre le diabète)  dont certain ne pourront vivre qu'à l'aide d'une assistance médicale permanente, et pourront, avec la même intensité que les autres, se reproduire, et transmettre leur tares a leurs nombreux descendants...Au bout d'un moment, de plus en plus de personnes sont touchées par ces tares, et le nombre de porteurs de tares est en constante augmentation... au final, toute la population finit par être touchée par de nombreuses tares, en même temps que d'autres apparaissent constamment, au hasard des mutations... Petit à petit, l'espèce s'affaiblit, perd les qualités qui faisaient jadis sa force, pour finir totalement dégénérée, si bien que si rien n'est fait, d'ici quelques centaines d'années, une simple interruption d'assistance technologique de quelques semaines, comme une guerre coupant les communications et les systèmes de production énergétique, pourrait aboutir à l'extinction partielle ou totale de l'humanité
au niveau planétaire, en privant les individus (dégénérés) de l'assistance médicale leur permettant de survivre...

Mais quelle solution ce problème peut-il avoir????? La seule solution envisageable est l'eugénisme..... Mais actuellement, ce mot fait peur, en particulier car il rappelle certains mauvais souvenirs de l'histoire humaine, notamment la politique de "pureté raciale" des nazis, qui est effectivement terrifiante,cependant, il ne s'agit pas ici d'assassiner tous les handicapés, ni d'obtenir une ethnie grande, à la peau très blanche, aux cheveux blonds et aux yeux bleus: il s'agit d'éviter la transmission de certaines tares dangereuses pour l'humanité, et coûteuses pour la société (par le biais des énormes frais médicaux nécessaires à leurs traitement superfitiel  ) sans tenir compte de critères subjectifs, comme la couleur de la peau, et en utilisant des méthodes efficaces, mais douces....

Pour ce, l'humanité a imaginé 3 méthodes, qui vont graduellement de la plus "dure" à la plus "douce", mais aussi de la plus ancienne à la plus moderne, et de la moins efficace à la plus efficace.....

PREMIERE METHODE: c'est celle qui fut utilisée par les nazis,( ce qui la rend d'emblée rébarbative), et dans toutes les politiques eugéniques effectuées jusqu'à présent (y compris dans les élevages d'animaux) Elle consiste en une sélection des individus dans le circuit reproductif:ainsi, on écarte du circuit reproductif les individus que l'on considère porteurs de tares... Cette méthode soulève à juste titre une très forte contestation, en partie car elle prive un individu de son droit naturel a la reproduction, et qu'elle peut être l'objet de certaines dérives pouvant être très graves... en laissant de côté l'ethique, cette méthode est très peu efficace, d'abord car il n'existe que très peu d'individu totalement exempts de toute tare génétique, il faudrait donc faire des sélections successives pour retirer les tares, et l'enfant issu de deux personnes ayant peu de tares pourrait bien en avoir  autant que ses parents, cet aléas pourrait néanmoins être comblé sur le long terme..... Ensuite, cette méthode demande beaucoup de temps afin de créer un être exempt de maladies génétiques, du fait qu'il faut attendre au moins 16 ans entre deux générations..... son seul avantage serait d'exclure directement les personnes porteuses des pathologies les plus graves du système reproductif,ce qui pourrait être positif assez rapidement,mais ce point positif serait assez léger et s'accompagnerait d'une impopulartié et d'une contestation de cette méthode.

DEUXIEME METHODE: c'est une méthode beaucoup plus douce, et en même temps beaucoup plus efficace que la première , mais elle demande une connaissance assez étendue de la génétique: elle consiste cette fois a sélectionner non pas les parents, mais leurs enfants avant leur naissance: elle préserve ainsi le droit à la reproduction des parents..... le problème est qu'elle viole le droit à la vie des embryons, mais cette violation n'est pas vraiment un problème, du fait  de l'acceptation généralisée dans notre société de l'avortement, qui est devenu un Droit de la femme..... cette méthode consiste à généraliser le diagnostic prénatal pour toute les grossesses: on le pratique déjà largement pour la détection de trisomies,et, beaucoup plus rarement et récemment, d'autres maladies génétiques,ainsi, un père ayant une maladie génétique très grave a très récemment pu donner la vie à un enfant sain... il suffirait d'étendre ce test à toutes les maladies génétiques connues, de continuer les recherche de nouvelles maladies, et de les inclure dans le test.... Puis d'annoncer à la mère les résultats, et de lui laisser choisir d'avorter ; mais, là aussi, ce n'est pas très efficace, seulement envisageable sur le long terme: en effet, si on a recensé 10 tares génétiques chez les parents, il sera impossible que l'enfant n'en ait que 2 ou 3.... on devra donc définir un barème des tares, avec un coefficient de gravité, et sélectionner les individu ayant une certaine note a cette sorte d'examen... je sais, c'est assez choquant: je suis moi même un peu choqué par mes propos..... mais la survie de l'espèce est à ce prix.....mais, là aussi, la méthode est assez lente... Mais pour l'améliorait, il suffirait de généraliser les fécondations in-vitro: un couple désirant avoir des enfants se verrait prélever une dizaines d'ovules, qui seraient fécondés in vitro..... puis chaque embryon serait soumis à un test génétique, et on ne réintroduirait que celui ayant eu la meilleure "note à l'examen"... cette amélioration permettrait  d'augmenter considérablement les chances pour un couple les chances d'avoir rapidement un enfant ayant le moins de maladies génétiques possible... cette méthode a l'avantage de pouvoir commencer a être mise en application dès maintenant, que ce soit la première ou la deuxième forme, la première pouvant être acceptée plus rapidement que l'autre... mais cette élimination des tares devra aussi s'accompagner, si possible d'une analyse poussée du génome de chaque enfant, afin de détecter un caractère nouveau et avantageux, puis d'en favoriser la diffusion, afin de de relancer le processus d'évolution de l'espèce...

TROISIEME METHODE: cette méthode est, et de loin la plus efficace, mais c'est celle qui demande la technologie la plus avancée et la mieux aboutie dans le domaine génétique..aujourd'hui, nous ne disposons pas encore de cette technologie, mais cela n'est déjà plus de la science fiction... cela devrait être possible dans un avenir proche; j'entend par là une dizaine d'années, peut-être moins  : elle consiste a féconder un embryon in-vitro, à partir du matériel génétique du couple désirant un enfant, puis a modifier l'ADN de l'embryon, en y enlevant toute maladie génétique grave, bénine, comme la myopie, l'athme: plus personne ne souffrira de ce genre de problèmes... et éventuellement en y ajoutant certaines qualités, comme une intelligence supérieure, pas de gène favorisant l'obésité, des récepteurs sensoriels plus performants, une masse musculaire légèrement plus développée, des os plus solides, pas d'ostéoporose après la ménopause pour les femmes, une cicatrisation accélérée, un meilleur système immunitaire....... les possibilités , à ce stade, sont infinies...

Je pense que l'eugénisme représente l'avenir de l'humanité....a l'heure actuelle, la meilleure solution serait la deuxième, puis la troisième dans un avenir proche: enfin, l'humanité prendrait son destin en main.....néanmoins, et c'est aussi une des chose qui fait peur dans l'eugénisme: il y a un risque de dérive assez important: il ne faut notamment en aucun cas toucher a la personnalité des gens: cela constituerai la plus grande des dérives... par ailleurs, ces techniques ne doivent pas être imposées aux ménages, mais l'état doit les favoriser un maximum, et les financer totalement( en plus, sur le long terme, celui-ci y gagnera, au vu de la baisse spectaculaire des dépenses de santé qui s'en suivra, afin que chaque parent puisse choisir ces améliorations pour ses enfants, sans n'avoir rien à payer, afin que ce genre de régime ne soit pas réservé aux riches, et que ne soit pas créé une classe sociale à la fois plus riche, plus intelligente, physiquement plus forte, et plus résistante aux maladies...

L'eugénisme ne doit pas être un privilège:CE DOIT ETRE UN DROIT ACCESSIBLE A TOUS!!!!

Point encourageant: dans un sondage de science et vie assez récent, 60% des parents déclarent qu'ils serait d'accord que l'on augmente génétiquement les capacités de leurs enfants s'ils n'y avait pas de risques...cela est de très bonne augure pour une pratique eugénique a venir,mais pour la troisième méthode,il faudra attendre d'être très calés avant de commencer,afin que les risques soit très faibles...

Et tu crois qu'uniformiser les gens en ne sélectionnant que certains caractères ça va pas conduire à la dégénerescence de l'espèce?

La plupart des gens souhaitent être comme tout le monde, être "normal". Alors que crois-tu qu'ils vont faire si on leur donne le choix de ce que sera leur enfant?

Ou voit-tu une uniformisation?????
  Il y a juste une erradication des tares génétiques,mais chacun reste différent.....ce n'est pas du clonage....chacun garde ses particularités,mais pas ses tares:n'y vois-tu pas un monde meilleur: imagine,plus aucun ashmatique,myope,plus de myopathie,de sclérose en plaques,plus de bébés naissant sans système immunitaires,plus ne nanisme.....alors que tous restent les enfants biologiques de leurs parents......

Je ne veut pas une sélection des caractères dits raciaux,comme la peau ou la couleur des yeux....je veut que chacun,vive sans etre inquiétés par leur santé...
  Et je ne propose pas de stériliser tous les handicapés,je suis pour que tous puissent avoir des enfants,mais que ceux-ci soient sélectionnés pour ne pas avoir autant de tares que leurs parents.....
  Est-ce criminel?????NON
  Suis-je nazi??????NON

et si tout le monde veut etre normal,c'est peut-etre car il est très désagréable de ne pas l'etre.....imagine toi cloué dans un fauteuil roulant à l'age de 8 ans par une myopathie,en sachant que tu mourra avant 16 ans.....alors qu'il aurait pu naitre en pleine santé,et vivre jusqu'à 100 ans....


Posté le 13-02-2005 à 16:54:17   [answer] [answer +]
[Prévenir les modérateurs en cas d'abus]
 

Non,elle a été inventée au 19ème siècle par un cousin de Darwin,basée sur la théorie de l'évolution....Les nazis ont par la suite appliqué à l'extrème cette méthode ( la 1ère), en se basant sur des critères "aryens" qu'ils considéraient comme supérieurs(peau claire,blonds,grands,yeux bleus...) Et ayant pour seul objectif d'obtenir une race "pure"...
  Ils ont aussi employés des méthotes barbarres et très expéditives,comme des stérilisations massives et des "euthanasies" (ou le malade ne voulait pas mourir)pour économiser de l'argent et pour ne pas qu'ils se reproduisent.....      Ce qui est aux antipodes de ce que je propose...

Santé du Monde