En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer
 RÉPONDRE

guérir grace aux ondes

Je désire uniquement savoir votre point de vue sur une information plutôt intéressante. On constate de nos jours que les ondes ont des particularités très étrange, voir fascinantes! Mais l'on ne va s'intéresser qu'aux phénomènes biologiques. Déjà les ondes sonores, des chercheurs californien ont découvert que les cellules produisent des sons,-- la sono-cytologie-- Donc par conséquent les cellules peuvent emmètre des sons (ne vous attendez pas a un concerto! ^^ ce ne sont pas des sons audibles) qui peuvent informer sur leur états (malade/ saine) il se trouve que ceci pourrait bien  être une piste contre le cancer!! De plus on sait que la musicothérapie a des effet sur le la circulation du sang, sur les états psychiques, et même psychiatriques, tel que des névroses! Et cela rien qu’avec des ondes acoustiques! Ensuite il y a la catégorie des ondes électromagnétiques, bon la il faut le dire leur effet est souvent nocif(rayon X, radiation gamma, micro-ondes etc.…) Mais on a montrer que si ces ondes etait mises en résonance elle pouvaient avoir des effets assez étonnant tel que régénérer des tissus vivant, et avoir également des effet sur le cancer!!

Qu'en pensez-vous, et avez vous plus d'informations a ce sujet?


Bonjour,
Ah, cha, alors !
Mes compliments, c'est le procédé d'action du remède quand il est analogique, c'est à dire quand le mode réactionnel du malade est retrouvé dans la pathogénésie d'une substance -c'est ma spécialité- mais il faut avoir la certitude que le remède trouvé est exact. On obtient la preuve du choix exact en fournissant au malade la liste des symptômes clés de la substance dont découle ce remède. Généralement le malade s'identifie FORMELLEMENT quelque(s) part(s) dans cette liste. L'intérêt c'est que les symptômes clés d'une substance ne se retrouvent pas dans une autre pathogénésie.

Hahnemann conseillait de faire des potions successives avec un seul granule mis à fondre dans un demi litre d'eau additionnée d'une douzaine de gouttes d'acool/eau de vie, le tout contenu dans un flacon plus grand pour permettre une agitation énergique, et à la verticale, une douzzaine de fois, avant chaque prise de potion d'environs 2 c.c. (une cuiller à dessert). On agite la potion pour changer quelque peu le palier de dynamisation, et ainsi le principe vital accepte doucement de se laisser transformer.

Scoop!
J'ai été amené à conseiller de faire les potions avec un seul GLOBULE (sorti du petit tube-dose)....et ça marche aussi, même dans les hautes dilutions, et avec une puissance insoupçonnée, on s'en rend compte car le remède reproduit des symptômes anciens semblables, ce qui est de très bon pronostic.
On peut procéder par palliers (Dr Didier GRANDGEORGE), c'est à dire que l'on peut interrompre le traitement quand un symptôme ancien est reproduit, annonçant une amélioration, et ne reprendre le traitement à l'endroit ou on l'a laissé, si la potion n'est pas trop vieille, soit refaire une potion EN CHANGEANT GRADUELLEMENT DE DILUTION DONC DE DOSE-GLOBULES jusqu'à obtenir une réaction forte.

Selon Hahnemann (L'organon de l'art de guérir § 280)
"Pendant toute la durée du traitement on augmente la dose du remède analogique tant qu'il ne provoque pas un symptôme nouveau pénible -c'est le stade à ne pas dépsser à peine de s'aggraver non pas par overdose, mais à partir de l'ADN, vous saurez pourquoi plus bas dans ce message- jusqu'à ce que le malade se trouvant dans un état d'amélioration, générale, commence à ressentir à nouveau à un degré moindre une ou plusieurs de ces douleurs primitives.
Ceci annonce, alors qu'on augmente peu à peu les doses très modérées et modifiées chaque fois par des secousses (§ 247) que la guérison est proche, que le principe vital n'a en effet presque plus besoin d'être affecté par la maladie médicinale semblable, pour perdre le sentiment de la maladie naturelle(§ 148) et indique la façon dont le principe vital qui se libère maintenant de l'affection naturelle etcommence à ne souffrir que légèrement de cette maladie médicinale homéopathique qu'on appelle aggravation homéopathique."

Vous avez compris que ce n'est pas (souvent) une médecine douce, ça dépend de la souffrance antérieure au traitement. Le Dr. Didier GRANDGEORGE dit que le malade ne doit pas être ni hypersensible, ni hystérique.
Il ne parle pas d'agitation avant chaque prise de potion.

J'ai une personne très sensible, en cours de traitement, et c'est vrai que c'est difficile; je la fais avancer au coup par coup; elle prend une cuiller et elle laisse faire. Elle a beaucoup progressé vers la guérison et donc devient moins sensible.
 
THERAPIE VIBRATOIRE QUANTIQUE
PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

« Le remède dynamisé est un ordre injecté comme un programme dans un computer" (Courrier du Docteur Dominique SENN 1989)

Et encore :
« Au cours de la préparation du remède lorsque la substance active disparaît, laisse à sa place ce que
les chercheurs appellent des "trous blancs" par opposition aux trous noirs des astronomes dans lesquels
la matière atteint une densité inouïe.

Un trou blanc n'est pas une vulgaire cavité, mais un point super lumineux émettant une onde particulière, laquelle bousculant les molécules de l'eau, fait apparaître des hyper protons, un nouveau concept, en gros, des particules virtuelles qui en  se matérialisant, laissent échapper du rayonnement bêta caractéristique de la substance active.

Pour ceux qui sont intéressés par la médecine par les ondes, je ne peux que vous conseiller les écrits de Lakhovsky et Tesla.

J'ai d'autres réf. mais pas sous la main, je vous les communiquerais d'ici peu.

A+

Santé du Monde