En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies, utilisés pour des besoins de statistiques et d'affichage. Fermer
 RÉPONDRE

Y a t-il un lien entre les pilules conraceptives et la thyroide ?

Bonjour, Ce sujet a peut-être déjà été abordé... Je vous présente brièvement mon cas: atteinte de la maladie d'hashimoto depuis fin 2011 (peut-être même avant, mais il m'a fallu 6 à 8 mois avant de convaincre les médecins, malgré 3 cas dans ma famille). J'ai eu une période d'hyperthyroïdie suite à la prise de lévothyrox 25. Mon médecin me l'avait fait arrêter, 1 mois après: grosse hypothyroïdie avec une TSH à 29. J'ai eu écho, dosage des anticorps...Hashimoto. J'ai vu une endocrinologue. Depuis Juillet 2012, j'étais stable avec un traitement à 50 et 75 en alternance, et une TSH qui tournait entre 1 et 1,5. Je me sentais bien, plus de maux de ventre, RIEN. En Septembre 2012, je déclare un lupus. La poussée s'est stabilisée grâce à la vitamine D (mon taux était très bas). A cause de ce lupus, mon médecin décide de me donner une pilule SANS oestrogène. Je vais vous faire un petit historique: -Fin Avril 2013: début de la prise de Cérazette. Je vais la prendre pendant 6 semaines, je l'arrête parce que je ne la supporte pas. -Mon médecin me prescrit alors Microval que je commence vers la mi-juin. -Début Juillet: je ressens des palpitations et de l'énervement. Ma TSH est basse (hors normes) et T4L est légèrement haute (hors normes). Pensant à une période de stress, je ne baisse pas mon traitement. -Fin Juillet: Je me retrouve aux urgences pour un kyste à l'ovaire. Arrêt de Microval. On me remet sous Leeloo, pilule mini-dosée présentant une petite quantité d'oestrogènes. L'été passe. Je me sens de plus en plus fatiguée, je pensais que c'était dû à la vie que mènent les gens en Espagne (j'y suis partie 2 semaines). -Début septembre, contrôle de la thyroïde: TSH à 29,6 (0,27 à 4,20) T3L à 3,16 (2 à 4,4) et T4L à 0,89 (0,93 à 1,7). Depuis, je vis un enfer: je suis constamment fatiguée, je fais des nuits de 11h-12h qui ne sont pas reposantes, je suis frileuse, j'ai tout le temps froid. Je perds de nouveau mes cheveux. Et cette sensation de fonctionner au ralenti. C'est effrayant. Depuis Mai, sans RIEN changer à mon alimentation, j'ai pris 7kg! dont 3kg sous cérazette. Mon médecin m'a préconisé de passer à 75, pour aller vers 100 progressivement. Elle ne sait pas d'où ça vient. Je vois un bon endocrinologue à la fin du mois. Je me demande donc si tout ça a un lien avec ces satanés pilules! J'envisage même d'arrêter! Je ne les supporte plus. Je pense que ma fatigue ne vient pas uniquement de ma thyroïde, mais aussi des pilules. J'envisage le stérilet en cuivre. Le soucis: mon médecin soupçonnait une endométriose, rien n'a été vu à l'IRM. Je vois un spécialiste début Octobre. Voilà, j'attends vos avis...

Bonsoir princesse,


d'autres te répondront plus amplement, simplement je crois que les pilules contraceptives peuvent dérégler la machine, enfin ça me semble évident puisque ce sont des hormones, soit oestrogènes, soit progestérone, soit un mélange des deux, des hormones dont on n'a pas besoin.
ça soit crée des climats propices à l'apparition de désordres hormonaux.
J'ai lu dans le forum, quelqu'un qui disait que des kystes (je crois) sur les ovaires peuvent sécréter de la testostérone, donc depuis je me demande, si en plus de la pilule, quand on a de l'endométriose (j'en ai je n'ai pas supporté la progestérone que je devais prendre), et bien ces bouts d'endométre qui ne s'évacuent pas ne pourraient pas secréter aussi des homones ???!! je sais que c'est bisarre mais je me demande vraiment.
J'ai lu de nombreux messages de personnes qui ont des kystes sur les ovaires, ou de l'endométriose, qui ont en parrallèle des hypothyroïdies.
Tu as des symptômes d'hypothyroidïes c'est certains, et de mauvais résultats, j'espère que ton endocrinologue est bon mais si ce n'est pas le cas, on te donnera des adresses de bons médecins ne t'inquiètes pas.
Tu peux essayer de passer au stérilet, à la place des pilules de toute façon, si tu sens que ça ne te réussit pas.
Je ne connais pas le lupus, enfin juste de nom.
Quel est le lien avec les oestrogènes ?
tu dis que ton médecin t'a changé le traitement pour une pilule sans oestrogènes.
bon courage

 

Bonjour,
Je te remercie pour ta réponse.
Je vais d'abord répondre à ta question: le lupus est une maladie auto-immune. Dans mon cas, comme dans le cas de ma mère, il s'est manifesté par des plaques qui démangent avec des frissons, une perte de poids, et des douleurs articulaires. Dans les cas les plus sévères, cette maladie attaque les organes, à commencer par l'insuffisance rénale (on me surveille bien à ce niveau-là). Cette maladie se manifeste par poussé: tu peux aller bien pendant quelques temps, puis être mal. Les poussées se soignent par cortisone et plaquénil. Ma forme étant peu sévère, je n'ai ni l'un, ni l'autre. Si mon médecin m'a prescrit une pilule sans oestrogènes, c'est parce que les oestrogènes sont soupçonnés de provoquer des poussées du lupus. Mais des dernières études prouvent le contraire, au final, on ne sait pas trop.
Concernant le stérilet, j'y pense. Le soucis, c'est que j'ai des règles très douloureuses sans pilule depuis l'âge de 12 ans. Même sous pilule, j'ai mal. J'ai passé une IRM, je ne sais pas s'il a été bien fait, j'ai des doutes, ça n'a rien montré. Je vois un spécialiste début Octobre. Je pense arrêter la pilule pendant deux mois pour voir si j'ai mal, et si je supporte la douleur, faire poser un stérilet.
Niveau endocrinologue, j'ai changé. J'en ai vu une en 2012 deux fois. Elle se basait que sur la TSH...A l'époque, je lui avais déjà parlé du lupus et elle a été incapable de me dire quels anticorps dosés. J'ai décidé de ne pas retourner la voir. On en a un qui est assez connu dans ma ville, j'ai pu avoir un RDV rapidement en urgence. S'il ne me convient pas, en effet, j'irai voir quelqu'un d'autre.
Ce que tu dis sur les kystes est intéressant. J'en ai eu un fin juillet qui m'a fait très mal. Selon l'hôpital, 3 semaines après à l'IRM, ils ne voyaient qu'une cicatrice (je leur avais signalé dans le questionnaire, ils n'ont même pas lu! Je l'ai redit à la fin de l'IRM, réponse assez vague: 'Ah bon? Ah il n'est plus là, ça doit être la cicatrice qu'on a vu!' ). J'ai des douleurs pelviennes regulièrement, ainsi que des soucis de vessie (infections urinaires à chaque règle...J'ai mal depuis deux mois, j'ai des leucocytes mais pas un seul germe de trouver, 7 jours d'antibiotique n'ont rien changé). Je ne sais pas si des kystes sont forcément douloureux.
Ton raisonnement n'est pas bizarre, je pense aussi qu'il y a des tas de liens avec tout ça. Dans mon cas, je ne sais pas si c'est l'arrêt d'oestrogènes ou leur reprise qui a tout déréglé...
Je te remercie en tout cas, bon courage à toi aussi!

bonsoir,
merci pour l'explication, et bien je te souhaite de tout coeur d'aller mieux !
si tu ne trouves pas de bons médecins, des personnes du forum t'orienteront.
Je pense à quelque chose, si la vitamine D a stabilisé la poussée de Lupus, as-tu essayé de prendre la dose maximale ?
J'ai lu qu'on peux prendre 10000 unités par jour sans risque pour la santé


De rien pour l'explication!

Merci, dans le pire des cas, oui, je demanderai. Mon RDV est vendredi.

Alors, pour la vitamine D, la rhumatologue m'a prescrit une dose (uvidose je crois de nom) à prendre tout les 3 mois.
Après, je me suis exposée au soleil cet été en Espagne. Normalement, c'est aussi déconseillé en cas de lupus (pourtant le soleil stoppe les poussées chez ma mère, ce qui me fait de plus en plus penser que la vitamine D joue bien un rôle)...Mais je me suis protégée avec de l'écran total, et je n'ai eu aucun soucis.

Santé du Monde